Big Up for Startup : 20 pépites présentes lors du 2e round

 |   |  566  mots
Huit grands groupes avaient présenté leurs besoins de technologies et services aux start-ups locales, le 26 mai à Montpellier.
Huit grands groupes avaient présenté leurs besoins de technologies et services aux start-ups locales, le 26 mai à Montpellier. (Crédits : Christine Caville)
La 2nde étape de Big Up for Startup s'est déroulée le 23 juin, à Cap Oméga à Montpellier. L'événement avait pour ambition de faciliter les relations entre 8 grands groupes et les start-ups locales, après un premier rendez-vous le 26 mai.

Après que huit grands groupes (Crédit Agricole, EDF, Engie, La Poste, Midi Libre, Orange, SNCF et Société générale) aient présenté, le 26 mai dernier, leurs besoins en matière de technologies et solutions innovantes à 120 start-ups montpelliéraines, la 2e étape de Big Up for Startup s'est déroulée le 23 juin au BIC de Montpellier.

Cette fois-ci, ce sont les start-ups locales qui ont dû pitcher devant les représentants des grands groupes. Alors que 57 entreprises avaient déposé un dossier à l'issue de la rencontre du 26 mai, 20 d'entre elles ont été retenues pour bénéficier d'une fenêtre de 5 minutes et présenter leur projet.

"Le but est de donner une réponse rapide aux start-ups, explique Pierre Billet, coordinateur de l'événement au nom de la Frech Tech de Montpellier et délégué au développement régional du groupe La Poste. Chaque entreprise a déposé un dossier destiné à l'un des grands groupes, qu'elle a pu présenter devant les huit. Dans l'après-midi, des rendez-vous en tête à tête étaient organisés, plus concrets, pour décider si le projet intéresse ou s'il n'intéresse pas le grand groupe."

La tendance aux objets connectés

Ainsi, Comwatt a par exemple présenté une solution pour réduire les dépenses énergétiques ainsi qu'une plate-forme pour la gestion des objets connectés. Senior Home a présenté un système de veille pour le suivi des personnes âgées à base de capteurs non portés (sol, prises électriques, etc.). Nelis a mis en avant un projet de réseau social interne, destiné à faire du lien entre les employés d'un grand groupe. Keetiz a proposé un système de carte de fidélité avec laquelle les avantages peuvent être échangés entre consommateurs.

Sensing Lab, Arthur Dupuy, Matooma, Numevent, Soledge, ou encore Plussh étaient également parmi les entreprises présentes, avec une forte tendance pour les objets connectés. Et la formule semble porter ses fruits : "Nous avons présenté un projet pour Engie, qui a finalement intéressé deux autres grands groupes avec lesquels nous avons décidé d'un entretien en tête à tête", indique l'un des participants.

S'il est trop tôt pour connaître les retombées directes de l'événement pour les entreprises locales, Pierre Billet pense déjà à une seconde édition de Big Up for Start-Up :

"D'après les retours que j'ai eus, la formule a plu aux start-ups et aux groupes. Il n'est pas impossible qu'il y ait une 2e édition, peut-être selon une formule un peu différente. D'autres grands groupes se sont déjà dit intéressés."

Pradeo récompensée à la Mélée numérique

Au cours de la journée, la French Tech Montpellier a remis un prix "Coup de cœur" à Pradeo, entreprise créée en 2010 à Montpellier par Clément Saad spécialisée dans la sécurité des téléphones et des flottes mobiles. Elle a conçu un moteur d'analyse comportementale des apps breveté, qui révèle de manière exhaustive les actions effectuées par les applications mobiles. Cette entreprise sera présente à la Mêlée numérique de Toulouse le 24 juin, où lui sera remis le trophée Languedoc-Roussillon, récompensant la start-up la plus innovante de la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :