BigUp For Startup passe en mode associatif et s'internationalise

 |   |  534  mots
Lucie Phaosady et Pierre Billet, sur scène pour BigUp For Startup
Lucie Phaosady et Pierre Billet, sur scène pour BigUp For Startup (Crédits : BigUp for Startup)
Né en 2015 dans l'ex-LR, le programme activateur de business entre groupes et start-ups modifie sa structure pour étendre son rayonnement territorial. En 2018, BigUp For Startup intégrera une 8e région et surtout, s'étendra hors des frontières nationales, en collaboration avec le Hub French Tech.

Né en 2015 dans l'ex-Languedoc-Roussillon à l'initiative de huit groupes partenaires, dont La Poste, BigUp For Startup s'apprête à passer, d'ici le mois de mars, sous statut associatif afin d'accroître son opérationnalité et son rayonnement géographique. L'édition 2017 fonctionnait encore sous la forme d'un consortium associant La Poste, Cisco, la Caisse des dépôts et Orange, ainsi qu'EDF selon la politique de ses directions régionales.

Un élargissement aux ETI régionales

À compter de mars 2018, Lucie Phaosady et Pierre Billet, cofondateurs et copilotes de BigUp For Startup, quitteront donc leurs fonctions à La Poste pour se consacrer à temps plein à ce programme activateur de business entre groupes et start-ups, via des concours de pitch et des rendez-vous BtoB notamment. Tout en continuant sur la même ligne, ils annoncent un élargissement du sourcing vers les PME innovantes, en lien avec les CCI territoriales et les réseaux locaux d'accompagnement, et en intégrant des ETI dans le pool des partenaires, après avoir validé cette idée en 2017 avec Actia en Occitanie, Eram dans les Pays de la Loire, ainsi que Lectra et Chéops en Nouvelle-Aquitaine.

"Nous voulons adapter l'offre de BigUp vers les ETI présentes dans les territoires, indique Pierre Billet. Elles n'ont pas, en effet, les mêmes besoins que les grands groupes : elles veulent souvent des délivrables plus rapidement, parfois à six mois, ou au contraire expriment des besoins plus en amont, en RH ou en R&D par exemple, sans avoir la ressource en interne."

Après avoir atteint le seuil de sept éditions régionales de BigUp For Startup en 2017, le programme devrait intégrer une 8e halte cette année, en l'occurrence à Lyon pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. La calendrier 2018 s'établit comme suit, à ce jour :

  • Occitanie (Toulouse) : 17 et 18 mai
  • Grand Ouest (Nantes) : 14 et 15 juin
  • PACA (TheCamp, à Aix-en-Provence) : 2 et 3 juillet
  • Bourgogne-Franche-Comté (Dijon) : septembre
  • Rhône-Alpes-Auvergne (Lyon) : septembre ou octobre
  • Grand Est (Strasbourg) : 18 et 19 octobre
  • Hauts-de-France (Lille) : novembre
  • Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux) : fin 2018

Une nouvelle dimension internationale

La nouvelle organisation de BigUp For Startup doit aussi lui permettre d'actionner son développement hors des frontières nationales. Après une date lilloise, en 2017, où une coopération avec la French Tech belge a été testée, les futures éditions organisées en zones transfrontalières devraient, en effet, solliciter les start-ups françaises opérant dans les pays voisins en mobilisant le Hub French Tech.

Seraient donc concernées les éditions 2018 organisées en Occitanie, dans le Grand Est et dans les Hauts-de-France. De même, les organisateurs réfléchissent à un BigUp For Startup tourné vers les Antilles, qui se déroulerait en fin d'année.

"Notre volonté est de faire travailler les start-ups françaises parties à l'étranger de sorte qu'elles refassent du business avec les groupes français partenaires de l'opération", explique Lucie Phaosady.

"Nous travaillons avec le Hub French Tech pour créer notre propre hub autour du programme, en Europe ou aux États-Unis selon l'intérêt que nous aurions à y aller", complète Pierre Billet.

En trois éditions en France, BigUp For Startup a mobilisé 22 groupes partenaires, accueilli 581 start-ups candidates, organisé 1 021 rendez-vous d'affaires, et généré 56 contrats de collaboration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :