Alès Audace récompense 10 entreprises par 130 000 € de prix

 |   |  511  mots
Final du concours Alès Audace, avec l'ensemble des lauréats et partenaires
Final du concours Alès Audace, avec l'ensemble des lauréats et partenaires (Crédits : Thomas Tedesco)
Le concours organisé par l’agence de développement économique Alès Myriapolis et Alès Agglomération a tenu sa 7e édition, mercredi 28 octobre au théâtre le Cratère.

630 000 € d'aides distillés et quelque 70 entreprises distinguées lors des précédentes éditions... Le concours Alès Audace a, pour sa 7e édition organisée mercredi 28 octobre au théâtre Le Cratère, de nouveau primé (dotation : 130 000 € en numéraire et accompagnement) dix porteurs de projets et chefs d'entreprises d'Alès Agglomération et entrepreneurs souhaitant s'installer sur ce territoire.

Révéler l'attractivité du territoire

Désignée Prix du concours général (25 000 €), Le Garage des Cévennes concept store EMD, nouvellement installé à Anduze (30), développe un projet de garage où l'entreprise fabrique elle-même des pièces de moto vintage.

« Nous étions auparavant installés à Saint Chély d'Apcher, en Lozère, où il n'était pas évident de faire venir du monde. À Anduze, nous avons trouvé le terreau favorable à la création de notre futur concept store qui s'accompagnera d'un café hôtel restaurant pour les motards, ainsi que d'un espace d'exposition », explique Nicolas Pigeyre, dont l'entreprise lozérienne a réalisé l'an dernier un CA de 800 000 € grâce à la vente de pièces détachées dans le monde entier.

Pour le 1er prix Défi du terroir (15 000 €), récompensant les sociétés œuvrant dans le secteur agroalimentaire et touristique, c'est l'entreprise Garoma qui souhaite ouvrir à d'autres agriculteurs son outil de distillation de plantes à parfum, aromatiques et médicinales qui a été primée.

Trois acteurs confirmés à l'honneur

Lors d'un troisième temps de cette soirée, « les 3 Entreprises de l'année du bassin alésien » ont été saluées. c'est l'industriel Axens (400 salariés), sous-traitant de l'industrie pétrolière installé à Salindres ; Senfas (25 M€, 48 salariés) produits agroalimentaires bio ; et le restaurateur Le Riche (12 salariés, 2 toques Gault & Millau) installé en centre-ville d'Alès depuis 1905 et repris en 2017 par Sébastien Rath, qui ont été distingués pour leur apport au dynamisme du territoire.

« Je remercie les services d'Alès Agglomération car nous avons pu mener à bien notre déménagement et notre agrandissement au sein de l'agglomération en moins d'un an », a notamment souligné Michel d'Ozenay, président fondateur de Senfas.

Autres lauréats - Concours général : 2e Prix : Clean Bill (23 000 €), dématérialisation des tickets de caisse sur le cloud ; 3e Prix : PCS Connect (14 000 €), dématérialisation d'outils de prévention des risques à l'adresse des collectivités ; 4e Prix : Ceven Games (13 000 €), équipement d'une salle de jeux laser games, trampoline, tir à l'arc ; 5e Prix : Pôle Image (8 000 €), studio, espace de formation image et vidéo ; Coup de cœur du jury : Evo Pods (8 000 €), système permettant de transformer n'importe quel vélo en vélo électrique. Défi du terroir : 2e prix ex-aequo : Au jardin des Hautes-Cévennes (8 000€), création d'un atelier de transformation en parallèle d'une culture maraichère existante ; 2e Prix ex-aequo : Cévennes.Love (8 000 €), création d'une communauté amoureuse des Cévennes sur les réseaux sociaux ; 4e Prix et Prix du public : Halles Bio de Vézenobres (5 000 € + 3 000 €), création en plus du magasin existant, d'un distributeur automatique de légumes frais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :