Comment Elia Games prétend devenir leader mondial du jeu sur mobile

 |   |  495  mots
Après Scimob, Gaël Bonnafous lance Elia Games à Montpellier.
Après Scimob, Gaël Bonnafous lance Elia Games à Montpellier. (Crédits : DR)
Quatre ans après la cession de Scimob à Webedia, Gaël Bonnafous revient dans le secteur du jeu avec son studio Elia Games. Suite au lancement encourageant de son premier jeu, Top 7, l’entrepreneur montpelliérain envisage une levée de fonds.

Le 26 janvier 2016, l'éditeur de jeu montpelliérain Scimob annonçait officiellement la signature d'un accord de cession avec le groupe Webedia, pour un montant de 16 M€.

Après avoir fait de Scimob l'une des plus belles success stories de Montpellier - l'éditeur a franchi la barre des 100 millions de téléchargements - son fondateur Gaël Bonnafous revient sur le marché du jeu, après un break de quelques années.

Mais cette fois avec de l'expertise et des ambitions encore plus fortes pour sa start-up Elia Games, créée en janvier dernier à Montpellier.

300 000 téléchargements en un mois

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :