AgTech : comment le living-lab OccitaNum peut accélérer la transformation agro-écologique

 |  | 1018 mots
Lecture 5 min.
Selon le président de la Chambre régionale d'agriculture Occitanie, les agriculteurs qui utilisent des outils numériques sont très minoritaires mais ils sont demandeurs.
Selon le président de la Chambre régionale d'agriculture Occitanie, "les agriculteurs qui utilisent des outils numériques sont très minoritaires mais ils sont demandeurs". (Crédits : iStock)
Le projet de living-lab OccitaNum, qui a vocation à accélérer la transformation agro-écologique de l’agriculture et de l’alimentation en Occitanie par une démarche originale d’innovation ouverte, est officiellement lancé depuis le 6 octobre. Il développera 7 open-labs sur toute l'Occitanie, des territoires-pilotes d'expérimentation et de démonstration représentatifs des enjeux des filières agricoles majeures de la région, et des laboratoires à ciel ouvert où les exploitants agricoles expérimentent les outils de demain.

Coordonner à l'échelle régionale de l'Occitanie une démarche originale d'innovation ouverte afin d'accélérer la transformation agro-écologique du secteur de l'agriculture et de l'alimentation. C'est l'ambition du projet de living-lab OccitaNum.

Annoncé depuis 2018, ce living-lab est lauréat du dispositif "Territoires d'innovation" (mis en place dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir par le Secrétariat général pour l'investissement et géré par la Banque des Territoires). Il a officiellement été lancé le 6 octobre depuis Montpellier.

Coordonné par l'INRAE en région Occitanie et piloté par 8 organismes fondateurs*, OccitaNum réunit au total 46 partenaires (collectivités, institutions de formation, de R&D, entreprises AgTech, coopératives, agriculteurs et consommateurs). Ses objectifs : accroître l'adoption de l'agro-écologie dans les exploitations agricoles et sur les territoires dans un contexte de changement climatique, mieux connecter les citoyens-consommateurs et les agriculteurs, favoriser l'émergence de nouveaux opérateurs économiques de l'AgTech.

Dans une région qui compte le premier vignoble européen sous appellation, et qui est la 2e région agricole française, première en surfaces certifiées bio et première en apiculture, les enjeux sont donc immenses. Le secteur agricole et alimentaire est...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :