French Tech 120 : Microphyt attaque le marché américain

 |  | 642 mots
Lecture 3 min.
Depuis sa levée de fonds de juin 2019, Microphyt multiplié par quatre le nombre de photobioréacteurs industriels, porté à 20 unités d'une capacité de 5.000 litres chacune.
Depuis sa levée de fonds de juin 2019, Microphyt multiplié par quatre le nombre de photobioréacteurs industriels, porté à 20 unités d'une capacité de 5.000 litres chacune. (Crédits : Cécile Chaigneau)
Le 4 février, l’entreprise héraultaise Microphyt recevait la visite du secrétaire d’État Cédric O, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques. Il y a un an, cette société spécialisée dans la production et la commercialisation d’ingrédients actifs naturels issus de microalgues était retenue pour le programme de la French Tech 120. Bilan.

MAJ du 8 février 2021 : Microphyt a à nouveau été sélectionnée dans la 2e promotion French Tech 120, ainsi que Swile.

Il y a un an, le gouvernement révélait la liste des 123 start-ups en hyper croissance qui allaient bénéficier du programme French Tech 120, visant à booster l'écosystème tech français. Parmi elles figurait l'Héraultaise Microphyt (ainsi que Swile), qui avait levé quelque 28,5 millions d'euros en 2019. Le 4 février, l'entreprise recevait la visite du secrétaire d'État Cédric O, chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

Fondée en 2007 non loin de Montpellier, Microphyt est spécialisée dans la production d'ingrédients issus de microalgues et dédiés au secteur de la nutrition et du bien-être. Dépositaire de plusieurs brevets, ses technologies de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :