Stratoz, au service d'une chimie verte

Stratoz ambitionne de révolutionner les procédés de synthèse dans le monde de la chimie en s'appuyant sur les recherches de Claude Grison (médaille de l'innovation 2014 du CNRS) dans les écotechnologies. Un partenariat avec Chimex, filiale de L'Oréal, vient d'être signé.

3 mn

Nocceae, plante hyperaccumulatrice de Zinc, présente dans le Gard, à Saint Laurent le Minier.
Nocceae, plante hyperaccumulatrice de Zinc, présente dans le Gard, à Saint Laurent le Minier. (Crédits : Stratoz)

Avec Stratoz, les plantes et la chimie font bon ménage. Après six années de recherches menées par Claude Grison, professeure à l'Université de Montpellier 2, chercheure en chimie écologique, directrice du Laboratoire de Chimie bio-inspirée et innovation écologique du CNRS et représentante de la Chimie durable et des Écotechnologies du CNRS à l'Alliance Nationale de la Recherche pour l'Environnement, Stratoz démarre la phase d'industrialisation d'une technologie de rupture dans le domaine de la chimie.

Naturellement, sur notre planète, il existe des sols chargés en métaux naturels tels que le nickel, le zinc, le manganèse... S'ils sont riches en métaux, ils deviennent pauvres pour l'agriculture et sont davantage exploités en mines. Ces terrains sont, la plupart du temps, dévégétalisés afin d'en extraire les métaux, exploités ensuite dans différents procédés chimiques. Ne reste alors qu'un terrain dégradé, où l'obligation légale de replanter n'est pas toujours appliquée car soumise à la complexité du sol.

Depuis 2008, Claude Grison travaille sur la capacité de certaines plantes à accumuler, dans leurs feuilles, ces métaux naturels présents dans le sol, dits métaux « de transition » (nickel, zinc...), notamment le Grévilléa en Nouvelle-Calédonie, ou Nocceae, une « plante hyperaccumulatrice » présente en masse dans le Gard à Saint-Laurent-le-Minier.

L'intérêt de ces recherches vise à stabiliser et à revégétaliser les terrains. Mais surtout, Claude Grison a découvert que les métaux extraits des feuilles de ces plantes deviennent de redoutables catalyseurs, très efficace, en chimie, dans les procédés de synthèse.

 « L'entreprise Stratoz est une cellule de valorisation du travail de Claude Grison, annonce le dirigeant de Stratoz, Jacques Biton. En optant pour ce catalyseur écologique, le monde de la chimie fait un choix plus respectueux de l'environnement, mais surtout, rend plus efficace les procédés de synthèse. Le produit final n'est pas différent dans sa composition, seul son processus de fabrication est simplifié et écologique. Nous mettons en œuvre une filière vertueuse. Ce projet est une révolution en chimie. »

Cet innovant catalyseur « vert » a déjà suscité l'intérêt de Chimex, filiale de l'Oréal, qui réalise toutes les synthèses de la marque. Stratoz a déjà planté plusieurs hectares de Grevillea en Nouvelle-Calédonie et travaille sur une ancienne mine de zinc dans le Gard.

Créée en janvier 2013, Stratoz, dont le capital est détenu à 100 % par le capital-risqueur Truffle capital, est dirigée par Jacques Biton, ancien directeur général et fondateur de l'entreprise à succès Deinove, à Grabels (34). Claude Grison vient, quant à elle, d'être récompensée de la médaille de l'innovation 2014 du CNRS et est l'auteur de 17 publications sur cette dernière année. Stratoz qui détient la licence exclusive de 16 brevets, a, par ailleurs, reçu le 2 octobre dernier le prix de l'innovation de l'EFIB.

Si, pour l'heure, la petite entreprise agrée par le BIC, installée dans la pépinière Cap Alpha, se concentre sur le marché de la cosmétique, son ambition est de toucher dans un second temps l'industrie du médicament, elle aussi confrontée à l'étape complexe de la synthèse. Stratoz compte sept salariés à Montpellier, en Nouvelle Calédonie et à Paris, et est en phase de recrutement de trois autres personnes.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.