La Valériane boucle sa levée de fonds de 915 000 €

 |   |  415  mots
L’entreprise montpelliéraine, spécialisée dans les applications e-santé, vient de boucler une levée de fonds auprès de Soridec, Jérémie LR, bpifrance, la Coface et de business angels. Soit 915 000 € qui vont financer son développement en France et aux États-Unis.

L'entreprise, créée en juin 2008 et qui compte aujourd'hui 12 salariés, a terminé l'année 2014 sur un chiffre d'affaires de 310 000 €, soit « une croissance de 138 % par rapport à 2013 », annonce un communiqué de l'entreprise le 9 mars 2015.

En 2014, elle avait engagé une levée de fonds qui vient d'être finalisée pour un montant de 915 000 € auprès de Soridec, Jérémie LR, bpifrance, la Coface et de business angels.

Basée à la pépinière du BIC (Business innovation center) de Montpellier et dirigée par Roland Sicard, La Valériane développe et commercialise des applications e-santé. Deux produits ont déjà vu le jour : Bilan Santé Stress, diffusée depuis 2012, et ESA-PAD, lancée en 2014, comptent respectivement 5 000 et 500 utilisateurs à ce jour.

Bilan Santé Stress permet à chaque salarié de mesurer régulièrement ses propres facteurs de risques et de résistance, pour ensuite agir et réagir. Quant à ESA-PAD, elle permet de partager, entre tous les aidants professionnels, familiaux et les soignants d'une personne en situation de perte d'autonomie à domicile, la même méthode d'identification des besoins et les informations de suivi.

En France, ESA-PAD est en phase d'essais cliniques (40 cas suivis depuis six mois sur la Ville de Paris dans le cadre d'EXAPAD 2, appel à projets Expérimentations et évaluations de solutions en faveur de l'autonomie des personnes âgées à domicile) et est en déploiement à titre expérimental sur les villes d'Alès, de Montpellier et sur la région Languedoc-Roussillon via la CARSAT.

Mais l'application intéresse aussi le marché américain (18 millions de personnes âgées en perte d'autonomie). Elle a reçu, en juin 2014, la reconnaissance et le soutien de l'Université de Géorgie (GeorgiaTech), et les grands réseaux des services et des soins aux seniors de la Géorgie se sont engagés pour étudier l'intégration d'ESA-PAD dans leurs utilisations professionnelles et offres de solutions e-santé.

« Confortée par cette levée de fonds, La Valériane va pouvoir poursuivre son rythme de croissance et sa dynamique de R&D en vue du lancement, fin 2015, d'une troisième application e-santé, annonce l'entreprise. Elle sera ainsi une des premières entreprises françaises de la filière numérique santé et de la Silver Economie à exporter une application e-santé aux États-Unis. »

La nouvelle application sera destinée à faciliter l'élaboration d'un plan de prévention individualisé du risque de chute des personnes âgées en maison de retraite, actuellement 50 % dans les six mois qui suivent leur admission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :