À Montpellier, BuroStation équipe sa 1e gare en espace médical partagé

La start-up montpelliéraine BuroStation, spécialisée dans la recherche et l’aménagement de petits espaces mutualisés par affinités professionnelles, concrétise ses premiers projets. Sa marque dédiée au secteur médical, RésoSanté, sera déployée pour la 1e fois au rez-de-chaussée de la gare de Montpellier, laquelle sera l’espace-pilote en matière d’équipement des gares.
Cécile Chaigneau

4 mn

(Crédits : DR)

BuroStation est une start-up montpelliéraine fondée par Nordine El Ouachmi et hébergée au BIC, dont la vocation est de répondre à la demande de location de petites surfaces de travail émanant essentiellement de travailleurs indépendants, TPE ou start-ups, avec la particularité de les rassembler par affinités professionnelles.

Afin de répondre au besoin très spécifique et au potentiel très identifié du secteur médical, le dirigeant a créé la marque RésoSanté, avec un outil dédié, une plate-forme digitale qui permet aux professionnels médicaux et paramédicaux de mutualiser les recherches de petites surfaces et de les aménager pour les partager.

En mars 2017, BuroStation était retenue sur l'appel à projet de la SNCF-Gares & Connexions (filiale de SNCF Mobilités, chargée de gérer et de développer les gares voyageurs du réseau ferré national) en Nouvelle Aquitaine pour la création d'espaces collaboratifs partagés dans trois gares, à Niort (79), Angoulême (16) et Rochefort (17). Un partenariat qui allait lui ouvrir les portes de la SNCF...

Alors que les travaux vont bientôt démarrer pour la première de ces trois gares (Niort) pour la livraison d'un espace de coworking à l'automne prochain, BuroStation a remporté d'autres projets en gares dans la région Ile-de-France, ainsi que celle de Montpellier il y a deux mois. Et c'est dans cette gare que sera déployé le premier projet d'espaces collaboratifs de BuroStation et le premier projet d'espace médical partagé sous la marque RésoSanté (le 1e espace réalisé sur le Parc 2000 à Montpellier l'était en marque blanche).

Complexité apprivoisée

« Les dossiers dans les gares sont complexes, notamment du fait des contraintes imposées par les normes ERP (établissement recevant du public, NDLR), explique Nordine El Ouachmi. Nous avons maintenant développé une certaine expertise qui nous permet d'aller plus vite sur les dossiers, comme celui de Montpellier. La SNCF avait aussi à cœur de créer rapidement un premier pilote médical dans une grande métropole, ce qui a d'autant plus accéléré le projet montpelliérain. »

RésoSanté aménage donc un espace de près de 200 m2 au rez-de-chaussée de la gare de Montpellier, avec un accès par la rue. Il comprendra 6 ou 7 espaces de consultation pour autant de praticiens, une salle d'attente, un plateau technique et un espace de repos.

« Il y aura des bureaux aménagés clef en main pour des praticiens sédentaires, environ les trois-quarts, et des bureaux partagés avec un agenda partagé en ligne pour des praticiens qui se lancent ou alors qui sont installés ailleurs mais veulent un 2e point de consultation, ou encore pour ceux qui n'ont pas un volume d'activité nécessitant un bureau seul », précise Nordine El Ouachmi.

Les travaux démarreront dans moins d'un mois et devraient être terminés dans les trois mois. Le 2e espace RésoSanté sera celui de la gare de Villefranche-sur-Saône (69) où l'espace médical partagé côtoiera une crèche.

6 millions de m2 vacants en France

Dans le même temps, le dirigeant a affiné le modèle économique de BuroStation.

« Nous imaginions au départ que BuroStation signerait des baux de location et sous-louerait ensuite, mais c'est trop complexe et contraignant, détaille-t-il. Pour être scalables et ouvrir le plus de sites possible, nous procéderons par des contrats de gestion d'exploitation pour le compte des grosses foncières immobilières. Pour ce qui est des propriétaires qui ont moins de m2 à louer, BuroStation leur proposera d'utiliser la marque Bureaux & Co sous forme de licence, en leur fournissant nos outils et notre expertise de gestion. »

Au vu du taux remplissage des espaces de coworking créés par Bureaux & Co à Montpellier (Millénaire et Parc 2000), Nordine El Ouachmi en est persuadé, « il y a une énorme demande et pas d'offre ».

« Cela fait plus d'un an que nous discutons avec les grosses foncières immobilières, et aujourd'hui, on sait qu'il existe 6 millions de m2 vacants en France ! Nous terminons l'outil, et pour ça, nous venons de recruter un chef de projet et une spécialiste en design d'espaces. La prochaine étape sera de se positionner sur une levée de fonds d'environ 2 M€, voire plus, d'ici trois mois probablement. »

Un premier projet montpelliérain est acté : un espace de 500 m2 dans le quartier Clémenceau, qui accueillera des ateliers d'art partagés.

À ce jour, Bureaux & Co compte sept salariés et BuroStation six. La levée de fonds permettra d'accélérer le renforcement des effectifs, « une vingtaine de personnes », prévoit Nordine El Ouachmi qui envisage de créer une équipe dédiée par grande métropole.

Cécile Chaigneau

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.