Pig’s Daddy veut promouvoir une consommation de viande responsable

 |   |  540  mots
(Crédits : Pig's Daddy)
Pig's Daddy, c’est l’ambition de démocratiser une consommation de viande responsable, en permettant notamment le financement participatif d’un cochon via une plate-forme en ligne. Le concept, baptisé crowdbutchering, est développé par deux jeunes Montpelliérains et devrait être opérationnel en mai.

Pig's Daddy est une plate-forme en ligne dont l'objectif est de « promouvoir une consommation de viande responsable provenant d'un commerce équitable entre le producteur et le consommateur ». Elle...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2018 à 18:40 :
Responsable de massacré des hêtres vivant c'est sa une civilisation soit disant évoluer ?
toute vie se respecte ,des irresponsables, allez voir comment sa se passe dans un abattoir !!!!!!
a écrit le 23/04/2018 à 16:44 :
J'ai vu des cochons à l'air libre en Suède, avec une marre boueuse pour se vautrer si envie/besoin. Mais il faut de la surface de terre pour ça (comme les poules en liberté, ça bouge).
Proposer du "bon" si le médiocre suffit aux gens (parait qu'ils se jettent dessus tellement ils aiment ça, ben, quand y a pas d'alternative, c'est facile comme argument, comme la baguette préférée des gens, quand midi est passé, les pains y en a plus donc soit baguette soit rien (mon cas, pratique le congélateur)).
Je ne mange plus de jambon, la viande de cochon, j'y pense pas, il faudrait que j'en teste du bio pour voir, peut-être des surprises en vue.
a écrit le 23/04/2018 à 15:14 :
Il manque cruellement d'éleveurs bio de cochons, la filiale étant totalement compromise avec la mafia agro-industrielle, du coup la demande de cochon bio est gigantesque mais l'offre ridicule donc ce n'est pas les intermédiaires qui manquent mais les producteurs.

"Le marché du porc Bio est estimé à près de 200 millions d'euros en 2016. Son développement est freiné par le manque de disponibilités. Depuis 2012, la consommation de viande de porc bio et de charcuterie bio a augmenté de près de 15%, avec une tendance à stagner ces dernières années face au déficit d'offre tant au niveau national qu'européen. Plus de 90% des produits de porcs bio consommés en France sont d’origine France, les importations étant estimées en 2016 à 2% concernant la viande porcine bio et 9,7% pour la charcuterie-salaison bio." http://agriculture.gouv.fr/rentabilite-et-debouches-pour-les-elevages-de-porcs-bio

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :