La TeleScop, première coopérative dans le spatial

 |   |  658  mots
Bastien Nguyen-Duy, co-fondateur de TeleScop, sur le salon Toulouse Space Show
Bastien Nguyen-Duy, co-fondateur de TeleScop, sur le salon Toulouse Space Show (Crédits : TeleScop)
La TeleScop est une start-up montpelliéraine de services en télédétection spatiale, cartographie et appui aux politiques publiques. Sa particularité : elle sera créée en juillet par trois jeunes ingénieurs et chercheurs souhaitant sortir d’une situation précaire, sous statut de société coopérative et participative : une démarche inédite dans le domaine spatial.

La TeleScop, future société de services dans le domaine de la télédétection spatiale, de la cartographie et de l'appui aux politiques publiques, est en cours de création sous statut de société coopérative et participative (Scop) en région montpelliéraine.

Elle est présente les 26 et 27 juin au Toulouse Space Show (organisé par le CNES) pour se présenter aux industriels, dans l'espace Space Application du startup village accueillant une cinquantaine de pépites européennes (dont 27 françaises) mais aussi américaines, asiatiques ou russes.

La TeleScop sera officiellement fondée le 10 juillet, par le dépôt des statuts, par trois jeunes ingénieurs et docteurs (rejoints par un 4e cet automne) : Bastien Nguyen-Duy, ingénieur en opto-électronique et hyperfréquence, Claire Dupaquier (géographe spécialisée en télédétection) et Julie Chaurand (docteur en sciences de l'environnement. Ils sont accompagnés dans cette démarche par l'Union régionale des Scop (Urscop) depuis avril dernier.

Refuser la précarité

Opérateur de la station Géosud depuis cinq ans, au sein de la Maison de la télédétection à Montpellier, Bastien Nguyen-Duy raconte la difficile condition de précarité de certains ingénieurs et chercheurs agents contractuels de la recherche publique.

« Nous enchaînons les CDD. La loi Sauvadet devait favoriser notre titularisation après six ans de contrat, mais sans postes ouverts par les établissements publics qui nous emploient, nous ne pouvons plus continuer. On nous propose de nous mettre au chômage pendant quatre mois pour échapper aux obligations de la loi puis de nous embaucher à nouveau en CDD... Du coup, nous avons réfléchi. Je me suis dit que c'était le moment de proposer une alternative. J'ai imaginé monter un modèle de société coopérative et j'en ai parlé à une quinzaine d'agents des unités de recherche ».

C'est ainsi que naîtra cette Scop, un statut peu usité, voire pas du tout, dans le domaine spatial.

Valoriser les projets de recherche

« Nous voulons renforcer les liens entre les communautés scientifiques et les utilisateurs finaux, explique Bastien Nguyen-Duy, jusqu'alors agent contractuel à la Maison de la télédétection à Montpellier. Les scientifiques ont besoin de valoriser leurs projets de recherche. Nous avons acquis une expertise fine en télédétection et cartographie qui intéresse les entreprises comme Biotope ou ITK. Elles ont besoin de données mais n'ont pas forcément les connaissances. Nous voulons intervenir en appui scientifique et technique. Les entreprises peuvent aussi être intéressées par des outils développés par un laboratoire mais qui manquent de maturation, et notre objectif sera de valoriser les projets de recherche en rendant ces outils accessibles. On ne s'approprie pas la propriété intellectuelle de l'algorithme mais on le rend accessible. »

La TeleScop prétend ainsi répondre aux besoins d'acteurs publics et privés divers dans les domaines de l'environnement, de l'agriculture ou de l'aménagement du territoire en apportant conseil, expertise et formation en matière d'acquisition des données issues de la télédétection et de cartographie.

Prédiction des départs d'incendie

Outre ITK (Clapier - 34) et Biotope (Mèze - 34), La TeleScop se dit aussi « en discussion » avec Makina Corpus (expert en logiciels libres, cartographie et analyse de données) à Toulouse ou GeographR (bureau d'études spécialisé en analyse spatiale, conduite de projet, prospective environnementale et territoriale) en Avignon.

Dans le prisme d'intérêt de La TeleScop figure aussi des entreprises comme Predict Services (spécialisée dans le risque hydrométéorologique) à Castelnau-le-Lez : «   Ils travaillent déjà avec Airbus et Meteo France et leur système tourne mais il faut voir s'ils ont besoin de nouveaux produits... Par exemple, j'ai proposé une méthode R&D de prédiction d'incendie au Copernicus Master, que j'aimerais mener à bien en 2019 », ajoute Bastien Nguyen-Duy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :