Dans les Pyrénées-Orientales, afflux de commandes de produits locaux sur la plate-forme Kuupanda

 |  | 458 mots
Lecture 2 min.
Dans les Pyrénées-Orientales, la plate-forme Kuupanda propose un outil simple de gestion des commandes pour les producteurs, et une place de marché regroupant différents produits alimentaires pour les consommateurs.
Dans les Pyrénées-Orientales, la plate-forme Kuupanda propose un outil simple de gestion des commandes pour les producteurs, et une place de marché regroupant différents produits alimentaires pour les consommateurs. (Crédits : DR)
Lancée en janvier 2020, la plate-forme Kuupanda veut devenir un outil de référence dans le commerce alimentaire local. La place de marché propose de mettre en relation les producteurs locaux avec leurs clients, tout en simplifiant la gestion des commandes. Un site de vente directe qui voit son activité bondir depuis le début du confinement sanitaire, passant d’une dizaine de commandes par jour à plus de 200.

Ce nouvel acteur de la consommation responsable, veut devenir le Airbnb du commerce local. Des ambitions fortes pour la plate-forme Kuupanda, développée depuis deux ans par quatre associés catalans, et lancée officiellement en janvier dernier.

Elle propose un outil simple de gestion des commandes pour les producteurs, et une place de marché regroupant différents produits alimentaires pour les consommateurs.

Une centaine de professionnels, maraîchers, apiculteurs ou encore viticulteurs et producteurs de viande, sont déjà inscrits sur la plate-forme, dont 90 % sur les Pyrénées-Orientales.

200 commandes enregistrées chaque jour

Depuis le début du confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, Kuupanda voit les commandes bondir sur son site, passant d'une moyenne de dix par jour à près de 200 actuellement.

"Les producteurs aussi cherchent de nouveaux débouchés pour leurs produits, détaille Pablo Fernandez, CEO de Kuupanda. Nous enregistrons sur cette période, cinq nouvelles inscriptions par jour, et on commence à s'étendre vers Narbonne, mais notre ambition est de couvrir la Région rapidement."

En fin d'année, Kuupanda espère regrouper près de 400 producteurs sur tout le territoire. Un développement crucial pour la plate-forme, qui base son modèle économique sur un système de commission de 5,5 % sur chaque commande côté producteurs, et des frais de gestion d'également 5,5 % côté consommateur.

Deux mois offerts avec la crise du Covid-19

"Nos services sont actuellement gratuits pour les professionnels jusqu'à la fin mai, précise Pablo Fernandez. Cet outil est pensé pour leur faciliter la vie et leur offrir simplement les possibilités de la vente en ligne. C'est une aide organisationnelle pour les livraisons, mais on offre surtout la possibilité aux producteurs de créer des points de contact dans un rayon de moins de 50 km de leur exploitation pour le retrait des commandes par les clients. Les agriculteurs peuvent aussi se regrouper et proposer aux consommateurs de récupérer ses différents produits sur un même point."

Accompagnée par la CCI de Perpignan et la Bpifrance, l'entreprise, basée à Céret (66), lorgne également sur le marché espagnol. Son support technique est déjà assuré par deux associés basés à Barcelone.

"Le commerce local n'est pas encore très développé sur ce marché, poursuit Pablo Fernandez. Ce serait une opportunité."

L'appétence des consommateurs pour le commerce de proximité est en tout cas palpable en Occitanie, où la Région multiplie les initiatives. Après la campagne de communication "J'achète dans ma zone", la collectivité vient de lancer une plate-forme qui recense les producteurs et commerçants locaux proposant la livraison à domicile. Une façon de soutenir les petites entreprises alimentaires pendant la crise sanitaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :