Fast4 quitte Paris pour s'implanter à Nîmes

 |   |  318  mots
Baptiste Roux vient d'installer Fast4 à Nîmes
Baptiste Roux vient d'installer Fast4 à Nîmes (Crédits : Christine Caville)
Fast4, spécialisée dans les recherches sous contrat, vient de commencer son activité à Nîmes (30). Initialement installée à Paris depuis 2007, l'entreprise, en plein essor, compte doubler son chiffre d'affaires en 2015 et 2016.

Installée à Paris depuis 2007, la société Fast4 vient de s'implanter à Nîmes (30). La société de recherche sous contrat s'illustre par sa spécialisation dans les domaines de l'épidémiologie ou encore de l'évaluation des pratiques professionnelles en médecine. Elle utilise une méthode innovante (par simulation des cas, qui permet d'analyser les diagnostics et prescriptions des médecins), dont le dirigeant Baptiste Roux compte bien garder la formule secrète le plus longtemps possible.

"À ma connaissance, il n'y a pas d'autres entreprises privées qui l'utilisent en France, estime-t-il. Nous faisons des études, destinées à être publiées dans des revues spécialisées et de référence, pour le compte de l'industrie pharmaceutique ou d'organismes gouvernementaux. On étudie les pratiques médicales, c'est-à-dire la manière dont les médecins prennent en charge leurs patients."

Stratégie de recrutement

Opérant désormais à l'Espace Innovation 3 du Parc George Besse de Nîmes, Baptiste Roux a choisi d'implanter Fast4 à Nîmes pour se rapprocher de futurs collaborateurs de premier choix.

"J'ai été interne en pharmacie à Montpellier (34). Je crois en la décentralisation, et dans notre domaine où on peut travailler de manière dématérialisée. Mais surtout, nous recherchons comme personnel des attachés de recherches cliniques (ARC) et il y a un centre de formation à Montpellier. Beaucoup d'entre eux sont obligés de quitter la région pour travailler, alors qu'ils veulent peut-être rester. En s'implantant ici, il y a plus de choix, les grandes entreprises ne trustent pas les recrutements."

Pour l'heure, Fast4 n'a recruté qu'un ARC à Nîmes. Mais elle ambitionne d'en recruter deux ou trois de plus d'ici la fin de l'année. Car l'entreprise qui a réalisé un chiffre d'affaires de 300 000 € en 2014 a l'ambition d'une croissance forte en 2015 et 2016 : "On est partis pour faire 500 ou 600 000 € cette année, et 800 000 ou 1 M€ en 2016".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :