DMS va élargir son périmètre d'activité

 |   |  292  mots
DMS se spécialise dans les systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et l'ostéodensitomètrie
DMS se spécialise dans les systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et l'ostéodensitomètrie
Le fabricant de systèmes pour la radiologie numérique a annoncé, le 20 avril, qu'il a bouclé une augmentation de capital de 2,3 M€ par placement privé. Ce financement lui servira à concrétiser de nouvelles opportunités de croissance, quelques mois après l’acquisition du Toulousain Alpha MOS.

Spécialisée dans la fabrication de systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et l'ostéodensitomètrie, Diagnostic Medical System (DMS) vient de réaliser une augmentation de capital d'un montant de 2,3 M€ par placement privé. Il s'agit, pour Jean-Paul Ansel, P-dg la société montpelliéraine, de renforcer la capacité financière de DMS en vue de poursuivre de nouvelles "opportunités de croissance".

La société envisage en effet d'intégrer de nouvelles compétences ou technologies. Une opération de croissance externe est en voie de finalisation, quelques mois après l'acquisition de 72,9 % du capital d'Alpha MOS (numérisation de l'odorat, du goût et de la vue), en octobre 2014, pour 6 M€.

"Depuis 2009 ou 2010, on observe une évolution sensible de l'univers du diagnostic, explique Jean-Paul Ansel. Centré jusqu'ici sur le triptyque imagerie/tests sanguins/tests urinaires, il s'ouvre aujourd'hui aux tests respiratoires et tests génomiques. DMS ne peut pas rester indifférente à cette évolution. De nombreuses innovations participent à cette accélération technologique, telles que les objets connectés, les algorithmes complexes, la micro-capteurs, les biotechnologies, etc."

Nouvelles perspectives en Asie

Sur le front de l'export (140 pays, 80 % de l'activité), la société enregistre une percée notable en Chine. Après l'obtention d'un agrément pour ses produits, en 2014, et la récente signature d'un accord avec un distributeur local, DMS se prépare à booster sa visibilité sur le marché chinois.

"Plutôt que les segments des hôpitaux de campagne et moyens de gamme, assez peu accessibles aux sociétés occidentales, nous ciblons les hôpitaux haut de gamme, commente Jean-Paul Ansel. La Chine en compte 1 200 à ce jour."

DMS emploie 85 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 23,2 M€ en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :