Naissance de LaboFrance, n°1 national de la biologie libérale

 |   |  384  mots
(Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'économie)
Depuis le 10 mars 2016, LaboFrance est l’identité commune de plus de 800 laboratoires libéraux, dont LaboSud Oc Biologie, à Montpellier, ou Bio-Pôle, à Toulouse. Le groupe représente 1,2 Md€ de chiffre d'affaires cumulé et devient de facto le leader de la biologie médicale française.

« LaboFrance devient l'identité unique du regroupement récent d'un certain nombre de laboratoires indépendants dont l'ambition est de proposer une réelle alternative libérale indépendante dans ce secteur d'activité qui tend à se financiariser», indique Georges Ruiz, le président de LaboFrance, également président de Labosud OcBiologie.

Caractère non financier

Ce regroupement donne une visibilité nationale à ces laboratoires et leur permet de répondre aux appels d'offres nationaux et européens. Face à des opérateurs industriels ou financiers qui peuvent être contrôlés par des fonds de pension, LaboFrance se démarque en mettant en avant son identité :

« Le capital des nos laboratoires est détenu exclusivement par des médecins et des pharmaciens en exercice, explique Thomas Hottier, le secrétaire général de LaboFrance. L'indépendance, la déontologie et l'innovation sont les valeurs qui nous réunissent. »

Des analyses de A à Z

La création de LaboFrance ne se réduit pas uniquement à un partage de valeurs. Les laboratoires de LaboFrance, s'articulent autour de plateaux techniques régionaux et pourront notamment s'appuyer, pour traiter des analyses biologiques spécialisées et hyper spécialisées, sur le plateau technique centralisé BPR, situé à Montargis (45), et sur une plate-forme d'analyses génomiques (Imagenome) située à Montpellier (34), et initiée par le groupe Labosud.

« Grâce à cette structuration unique, nous sommes le seul groupe de biologie libérale indépendant à garantir une maîtrise de nos analyses de A à Z, sachant que notre savoir-faire, la biologie médicale, contribue pour 70 % au diagnostic posé auprès des patients », explique Thomas Hottier.

En région LRMP

En regroupant les principaux laboratoires indépendants (une trentaine), LaboFrance atteint un chiffre d'affaires cumulé de 1,2 Md€ sur les 4 Mds € de la biologie médicale privé. Le secteur de la biologie médicale représente un marché de 7 Mds €, capté à 40 % par l'hôpital public. Avec 800 sites de laboratoires, LaboFrance prend en charge 1 patient sur 4 en France.

En région, les 200 sites de biologie médicale du groupe Labosud (11, 30, 34, 48, 66), les laboratoires d'UniBio et Biomed (13, 30, 34), ceux de Biopole 66, le Laboratoire du Centre (66) et ceux de Bio-Pôle (31) figurent parmi les structures de LaboFrance. D'autres laboratoires médicaux pourraient rejoindre LaboFrance, qui couvre aujourd'hui les deux tiers du territoire et plus de 60 % des départements métropolitains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :