Sensorion, l’engouement autour de la thérapie génique dans l’audition se confirme

 |  | 692 mots
Lecture 4 min.
Nawal Ouzren, directrice générale de Sensorion.
Nawal Ouzren, directrice générale de Sensorion. (Crédits : DR)
La biotech montpelliéraine Sensorion, spécialisée dans le développement de thérapies innovantes autour des pertes d’audition et des pathologies de l'oreille interne, termine l’année 2020 dans un tourbillon de financements. Après avoir réalisé une augmentation de capital de 31 millions d’euros, elle accueille le Suisse Sonova à son capital (5 millions d’euros). Sa directrice générale Nawal Ouzren confirme, dans le contexte de crise sanitaire, l’engouement des investisseurs pour les biotech.

Sensorion est une biotech prometteuse si l'on en croit l'engouement autour des récentes opérations d'augmentation de capital. Lors de la dernière, en septembre 2020, Sensorion a levé quelque 31 millions d'euros auprès de ses actionnaires (Invus et Sofinnova Partners) mais aussi auprès de nouveaux investisseurs américains et européens.

Et le 15 décembre, c'est le Suisse Sonova, leader dans le domaine des solutions auditives, qui annonçait acquérir une participation de 3,7% au capital de Sensorion par le biais d'une souscription à une augmentation de capital réservée pour un montant brut total de 5 millions d'euros. Objectif : une collaboration stratégique dans le domaine des solutions innovantes diagnostiques et thérapeutiques ciblant certaines formes de pertes d'audition.

Fin octobre, Sensorion avait intégré l'indice EnterNext PEA-PME 150 d'Euronext Paris (indice...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :