Neuro-thérapies numériques : la levée de fonds de MindMaze va profiter à Genious Healthcare

L’entreprise montpelliéraine Genious Healthcare, devenue MindMaze France, entité française du groupe suisse MindMaze, va profiter des nouveaux moyens de sa maison-mère qui vient de lever 125 millions de dollars. Objectif : commercialiser largement en Europe ses solutions neuro-thérapeutiques numériques (Alzheimer, Parkinson, troubles cognitifs, AVC,…).
Cécile Chaigneau

3 mn

MindMaze France (ex-Genious Healthcare) est spécialisé dans les jeux vidéo thérapeutiques pour les troubles cognitifs, la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson.
MindMaze France (ex-Genious Healthcare) est spécialisé dans les jeux vidéo thérapeutiques pour les troubles cognitifs, la maladie d'Alzheimer ou la maladie de Parkinson. (Crédits : Genious Healthcare)

A l'été 2019, le Suisse MindMaze (siège à Lausanne), spécialiste des solutions neuro-thérapeutiques numériques, avait racheté le Montpelliérain Genious Healthcare pour en faire son centre de R&D sur les jeux vidéo thérapeutiques. Sa stratégie : miser sur la plasticité cérébrale et la résilience et procéder par croissance externe pour conquérir un leadership sur son marché.

L'entreprise montpelliéraine, devenue MindMaze France, emploie aujourd'hui 25 salariés, dont une vingtaine à Montpellier, où le pôle réunit des spécialistes de la pédagogie numérique, des games designers, des graphistes, des développeurs web, des ingénieurs développements et une équipe graphique. L'autre partie des équipes est basée à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) de l'hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière où a été créé un laboratoire commun, le LabCom Brain e-Novation, afin d'affiner les objectifs thérapeutiques en amont du jeu et de tester les prototypes dans des expérimentations cliniques.

Répondre à la loi Ma Santé 2022

MindMaze France va largement bénéficier de la levée de fonds de 125 millions de dollars que vient de réaliser le groupe suisse auprès du fonds britannique AlbaCore Capital Group, ce qui le valorise à 1,7 milliards de dollars.

Pierre Foulon, le directeur de MindMaze France, ne communique pas les montants qui seront fléchés sur la structure française, « mais c'est beaucoup », consent-t-il à dire.

« Aujourd'hui, des milliers de patients, environ 30.000, utilisent les solutions thérapeutiques du groupe MindMaze dans le monde entier via nos plateformes numériques Curapy.com et MindMotion, affirme-t-il. Mais c'était encore expérimental dans plein de pays. D'ici 2022, nous ferons évoluer notre modèle économique (sur lequel il reste discret, NDLR), notamment parce que beaucoup de choses évoluent du point de vue réglementaire et que nous voulons répondre aux exigences de la nouvelle loi Ma Santé 2022. »

Reconnus comme des dispositifs médicaux, les jeux vidéo thérapeutiques sont de plus en plus fléchés dans la lutte contre les maladies neurologiques dégénératives par stimulation du corps et de l'esprit, en alternative aux thérapies médicamenteuses. Jusqu'à présent, les jeux vidéo thérapeutiques de MindMaze France (troubles cognitifs, maladie d'Alzheimer, troubles de la marche et de l'équilibre, maladie de Parkinson, AVC) sont disponibles sur sa plate-forme Curapy.com en libre accès, avec une fonctionnalité payante de traitement des données pour les professionnels de santé.

« Avec ces nouveaux moyens, nous allons pouvoir structurer une équipe marketing et commerciale pour diffuser nos solutions en France et en Europe, ce qui nous amènera à recruter entre 15 et 20 personnes en France, précise Pierre Foulon. Nous devenons éditeur de thérapies digitales donc cela suppose de nouveaux métiers. »

Des résultats sur Alzheimer

Le groupe va également étoffer son portefeuille de solutions dans certaines pathologies, notamment les AVC aigus, les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, les traumatismes crâniens, la sclérose en plaques et le vieillissement.

Chez MindMaze France, l'étude de phase 3 (sur un échantillon de 180 malades) du jeu thérapeutique X-Torp, destiné aux patients atteints de la maladie d'Alzheimer, est terminée. Elle avait vocation à mesurer son efficacité clinique et médico-économique : « Nous avons obtenu de très bons résultats : sur l'échelle NPI, l'outil de référence qui mesure les troubles de comportement des patients, nous enregistrons 35% d'amélioration des comportements, cela stabilise l'évolution de la maladie, et diminue l'apathie des patients de 30%. Nous allons pouvoir commercialiser ce jeu ».

« MindMaze et MindMaze France procéderons à d'autres opérations de croissance externe en 2022, ajoute Pierre Foulon. Et une introduction en bourse pourrait intervenir dans les deux ans. »

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 16/10/2021 à 16:00
Signaler
Je trouve ça formidable de réussir aussi bien à Montpellier On nous parle toujours de la French tech et autre start up mais sur une même semaine on a 2 réussites exceptionnelles comme SWILE et MINDMAZE à Montpellier je trouve ça extraordinaire

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.