Kalya met l’IA au service des praticiens sur les thérapies non médicamenteuses

Médecins généralistes, pharmaciens, naturopathes… Ils sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux thérapies non médicamenteuses en complément de la médecine conventionnelle. Près de Montpellier, Kalya lance Kalya Pro, un outil d’aide à la décision qui leur donne accès en quelques clics à des données analysées et exploitables issues la littérature scientifique mondiale sur ces médecines complémentaires et alternatives.
Cécile Chaigneau

4 mn

Près de Montpellier, Kalya lance la plateforme Kalya Pro, un outil d’aide à la décision destiné aux praticiens et qui leur donne accès à des données analysées et exploitables issues la littérature scientifique mondiale sur les thérapies non médicamenteuses.
Près de Montpellier, Kalya lance la plateforme Kalya Pro, un outil d’aide à la décision destiné aux praticiens et qui leur donne accès à des données analysées et exploitables issues la littérature scientifique mondiale sur les thérapies non médicamenteuses. (Crédits : DR)

Les planètes s'alignent. Chez les patients comme chez les médecins, l'intérêt pour les thérapies non médicamenteuses est croissant. Et la technologie développée par la startup héraultaise Kalya (Saint-Clément-de-Rivière, près de Montpellier), qui est désormais accessible aux praticiens, tombe à point nommé.

Les thérapies non médicamenteuses, qui peuvent être psychologiques, physiques, nutritionnelles ou numériques, viennent en complément des traitements médicamenteux et/ou chirurgicaux, dans l'objectif d'améliorer la qualité de vie et le bien-être des patients.

« Dans le grand public, ces médecines complémentaires et alternatives prennent une place de plus en plus importante, même si ce n'est pas toujours fondé, observe le président et cofondateur de Kalya, Jean-Marc Durand. Et les médecins s'y intéressent de plus en plus, notamment parce qu'ils sont sollicités par leurs patients. D'ailleurs, une société savante vient d'être créée, la Non-Pharmacological Intervention Society (NPIS, ndlr) dont le siège est à Montpelier, avec pour objectif de structurer le champ de la recherche sur ce sujet... On arrive dans un moment où cet écosystème se structure. Il existe des pratiques ésotériques qui ne fonctionnent pas et l'intérêt de notre outil est d'apporter une vision plus claire sur cette nébuleuse. »

Tampon scientifique

Cet outil ? Une première plate-forme numérique baptisée Kalya Research et lancée il y a presque deux ans (en juin 2020), dont l'objectif est d'analyser la littérature scientifique mondiale sur les thérapies non médicamenteuses pour en évaluer les bénéfices et les risques, et fournir aux chercheurs de l'information scientifique exploitable sur ce sujet. Une façon d'apporter une sorte de tampon scientifique à ces techniques de soins fondées sur des preuves scientifiques, qui peuvent s'avérer de précieux compléments de la médecine conventionnelle, avec des bénéfices mesurables pour des pathologies précises.

Kalya Research, c'était, selon Jean-Marc Durand, la première brique de cet outil technologique dont l'algorithme, dopé à l'intelligence artificielle, collecte, sélectionne et analyse les millions d'études scientifiques mondiales publiées dans le champ des thérapies non médicamenteuses et pour différentes problématiques de santé (à ce jour, une trentaine analysée par Kalya).

« Par exemple, aujourd'hui, les chercheurs de l'Institut du cancer de Montpellier utilisent Kalya Research pour accélérer leurs recherches car cette connaissance existe mais pas facilement accessible, indique Jean-Marc Durand. Grâce à l'intelligence artificielle, notre outil balaie beaucoup plus large qu'une simple recherche par mot-clé. »

Le "Vidal des thérapies non médicamenteuses"

Mais cette plateforme a aussi vocation à être un outil d'aide à la décision à destination des praticiens. C'est la 2e étape que la startup avait inscrite sur sa trajectoire, et qu'elle franchit aujourd'hui en lançant officiellement Kalya Pro.

« 52% des praticiens sont réceptifs aux thérapies non médicamenteuses qu'ils pratiquent plus ou moins à l'intuition avec leur expertise, souligne Jean-Marc Durand. Or aujourd'hui, on est capable de définir et de calculer un niveau de preuve et d'efficacité pour ces thérapies, par exemple sur la réduction de la douleur ou la réduction de la fréquence des crises de migraines, en leur fournissant de l'information scientifique fiable. »

Avec Kalya Pro, Kalya cible tous les praticiens mais surtout les plus intéressés par les thérapies non médicamenteuses, et donc par la solution, à savoir les médecins généralistes, les naturopathes et les pharmaciens.

« Nous avons fait un pré-lancement en décembre, et nous avons déjà de très bons retours des praticiens qui l'utilisent, ce qui montre que les professionnels de santé n'ont pas d'outils d'aide à la décision sur le non-médicamenteux comme ils l'ont sur les médicaments avec le Vidal, ajoute Jean-Marc Durand. C'est un outil robuste scientifiquement, mais aussi complètement dynamique, contrairement à un livre, car la science évolue. Une partie des mises à jour se fait automatiquement, et une autre partie nécessite une intervention humaine pour décortiquer les publications d'essais cliniques. »

Aussi testée aux États-Unis

Kalya Pro est officiellement lancé en France, mais ses ambitions sont internationales, et Kalya va aussi tester une version aux États-Unis depuis son antenne à Seattle. Le modèle économique s'appuie sur un principe d'abonnement, comme pour Kalya Research, au prix 12 euros par mois la première années (24 euros ensuite).

Pour l'heure, la startup, qui emploie douze personnes, n'a pas atteint son niveau de rentabilité et continue d'avancer grâce à des levées de fonds pour accompagner sa R&D, réalisées auprès de business-angels.

Jean-Marc Durand confirme travailler sur la 3e brique du projet, celle qui rendrait accessible une plateforme à destination du grand public : « Ça ne peut être le même outil que pour les praticiens, donc cela nécessitera de l'adapter, une réflexion est en cours ».

Cécile Chaigneau

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.