Push Start : un nouveau collectif dédié au jeu vidéo

 |   |  474  mots
Le collectif rassemblerait déjà 30 entreprises de la filière régionale du jeu vidéo
Le collectif rassemblerait déjà 30 entreprises de la filière régionale du jeu vidéo (Crédits : Minecraft/Mojang)
Un nouveau collectif destiné à rassembler les acteurs du jeu vidéo vient de voir le jour : Push Start. L'annonce, faite le 26 février, intervient peu après la mise en route du cluster numérique régional, qui inclut pourtant Pix'LR, la filière dédiée au même secteur.

C'est seulement quelques jours après la mise en route du nouveau cluster FrenchSouth.digital, qui réunit les trois filières existantes (Novae LR, MCC, Pix LR), qu'est tombée, le 26 février, l'annonce de la création de Push Start, un regroupement de professionnels qui se donne pour ambition de réunir l'ensemble des acteurs du jeu vidéo du Languedoc-Roussillon.

Le nouveau collectif  Push Start compte parmi ses fondateurs d'anciens adhérents de Pix LR, le réseau d'affaires des entreprises spécialisées dans la création digitale en Languedoc-Roussillon, créé en 2009.

« Durant deux mois, plus d'une centaine de personnes et près de 30 entreprises ont participé aux discussions préalables à la création d'une nouvelle association professionnelle dédiée au secteur du jeu vidéo, annonce le collectif dans un communiqué. Après plusieurs réunions ouvertes à tous et des échanges sur les réseaux sociaux, l'assemblée générale constitutive s'est déroulée le jeudi 5 février, en présence d'une cinquantaine de professionnels et étudiants. »

Le président de Push Start est Pascal Jardé, dirigeant de Mediapod. William David (Swing Swing Submarine) en est le vice-président, Guillaume Jamet (Is This Art) le trésorier, et Caroline Imbert (Cheese Burgames) la secrétaire.

Les autres membres du conseil d'administration sont Antoine Chollet (Association Yumeji), David Mekersa (Casual Box), Laurent Michaud (consultant expert jeux vidéo) et Nathalie Provenzano, représentante du collège étudiants.

Accélérateur de projets

Ses fondateurs présente le nouveau collectif comme un « catalyseur et un accélérateur de projets, avec une organisation décentralisée permettant à chaque membre de proposer une action et d'en prendre en main la réalisation ».

Parmi les premiers projets qui seront rapidement mis en place : des rencontres mensuelles entre professionnels, des formations pratiques (sur le financement ou une technologie), une exposition mettant en valeur les talents artistiques nécessaires à la création d'un jeu vidéo, etc.

« L'association souhaite également porter des projets plus ambitieux concernant le financement et l'incubation de nouveaux studios de développement, notamment dans le cadre du programme French Tech, précise le collectif. Push Start ouvre ses portes aux futurs professionnels et aux talents en devenir de la région en créant un collège étudiants indépendant. Ce pont entre les générations a pour objectif d'encourager la transmission des compétences, faciliter l'emploi et favoriser l'émergence de nouvelles entreprises qui renforceront le collectif. »

L'association dit aussi tendre la main aux écoles, aux laboratoires de recherche et aux associations grand public qui œuvrent pour la promotion du jeu vidéo avec des dispositifs qui leur seront dédiés.

Enfin, le collectif ouvre ses horizons et souhaite élargir la base de ses adhérents en invitant « les studios de Toulouse à Marseille à les rejoindre ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :