Diotasoft présente son projecteur de réalité augmentée à Toulouse

L’entreprise éditrice de logiciels de réalité augmentée pour le secteur industriel a travaillé avec le FabLab montpelliérain LabSud à la réalisation du prototype d’un projecteur de réalité augmentée. Une rupture technologique qui sera présente du 6 au 10 mai sur le FabLab Festival à Toulouse.
Cécile Chaigneau
(Crédits : Diotasoft)

Toulouse accueille, du 6 au 10 mai, le FabLab Festival. Une manifestation organisée par Artilect, le premier FabLab français créé à Toulouse en 2009, et dont l'ambition est de faire se rencontrer les différents lieux de création numérique en France et à l'étranger. Et d'y découvrir les derniers procédés innovants mis au point dans ces structures.

Parmi les 60 stands de démonstration présents, celui du FabLab montpelliérain, LabSud, créé il y a deux ans et demi et comptant 280 membres. Soutenu par la Métropole de Montpellier, il est hébergé depuis janvier 2014 au Millénaire.

Le FabLab présentera à Toulouse le prototype d'un projecteur de réalité augmentée qu'il a co-développé et réalisé pour la société Diotasoft. Ce bureau d'études et développements spécialiste de la réalité augmentée a son siège  à Massy (91), mais aussi une antenne à Montpellier.

« Diotasoft est venue nous trouver pour la phase de prototypage car elle trouve ici toutes les compétences requises, notamment en matière d'électronique embarquée », explique Jean-Philippe Civade, le président du LabSud.

Le bureau montpelliérain de Diotasoft, qui compte à ce jour deux personnes (quatre ou cinq d'ici la fin 2015), est dédié à la partie test et industrialisation des logiciels mis au point par l'entreprise. C'est dans le cadre de son partenariat avec le FabLab de Montpellier pour le développement de matériel que Diotasoft a travaillé sur le prototypage de ce projecteur de réalité augmentée, destiné au secteur industriel.

« Nous avons commencé à travailler sur ce projet en août 2014 et nous en sommes aujourd'hui à la 2e version de prototype, précise Ludovic Perrier, cofondateur de Diotasoft, en charge de l'industrialisation des produits et des produits matériels. L'idée, c'est de projeter une image numérique sur un objet. Par exemple, pointer l'emplacement d'un trou à percer en 3D, au lieu de le dessiner à la craie comme on le fait encore aujourd'hui dans l'industrie. Il y a une demande pour améliorer ce processus qui est source d'erreur et consommateur de temps. »

Le prototype a déjà été présenté au salon Laval Virtual en avril dernier.

« La projection de réalité augmentée existe déjà dans le monde du spectacle par exemple, ajoute Ludovic Perrier. La spécificité de notre produit, c'est qu'on le fait en direct, même en mouvement, et qu'il libère les mains de l'opérateur. »

Ses applications sont attendues dans les grands groupes industriels de l'aéronautique, de l'automobile ou encore du ferroviaire.

« Ce qu'on attend de notre présence au FabLab Festival de Toulouse, c'est de rencontrer des gens qu'on n'a pas encore touchés, dans l'aéronautique par exemple. »

La mise en marché du projecteur de réalité augmentée est programmée pour la fin du mois de juin 2015, en petite série dans un premier temps.

Diotasoft, qui compte 15 salariés, a réalisé un chiffre d'affaires de 800 000 € en 2014, soit + 50 % par rapport à l'année précédente), dont un tiers à l'export.

Cécile Chaigneau

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.