L'extension du Pass French Tech va être testée à Montpellier

La métropole montpelliéraine sera retenue pour tester une extension du Pass French Tech aux secteurs des biotechs et medtechs d'ici la fin 2015. En juin, cinq start-ups locales en hyper croissance ont déjà été choisies pour la 1e version du dispositif, sur 48 sociétés au plan national.

2 mn

Un après le lancement de la French Tech, et pendant que les premières métropoles labellisées en novembre 2014 sont en cours d'audit en vue d'une reconduction triennale, le gouvernement réfléchit à la façon d'élargir le périmètre du Pass French Tech. Ce dispositif, mis en route en 2015, est un programme d'accompagnement de start-ups en forte croissance, leur ouvrant un accès privilégié à l'offre premium des partenaires du pass (bpifrance, Business France, Coface, INPI, AFIC, et la Direction générale des entreprises).

Extension vers la santé

Le domaine d'extension envisagée est la santé (biotechs, medtechs) et, selon nos informations, la Métropole de Montpellier serait choisie, avec Paris, pour la tester en fin d'année. La collectivité territoriale avait été sélectionnée comme opérateur du Pass French Tech en mars 2015.

La Métropole avait sélectionné, en juin, une première salve de jeunes pousses locales (AwoX, Isotropix, Matooma, Pradeo et Scimob) et travaille actuellement sur la deuxième vague du pass. Les lauréats devaient afficher un taux de croissance annuelle de 100 % pour les chiffres d'affaires inférieurs à 3 M€, de 50 % pour la tranche de 3 à 10 M€, et de 25 % pour la tranche de 10 à 50 M€.

"Les cinq start-ups que nous avons présentées ont toutes été sélectionnées, sur les 48 sociétés retenues au final sur le plan national, souligne-t-on à la Métropole. Se basant sur ce bon score, le gouvernement va nous permettre de tester un Pass French Tech étendu à la santé, en allégeant peut-être certains critères au regard des temps de développement nécessaires dans ce secteur."

Bientôt un délégué French Tech

Par ailleurs, la procédure lancée pour renouveler la labellisation French Tech sur trois années supplémentaires a occasionné les déplacements d'auditeurs à Montpellier en septembre et octobre. La Métropole affiche sa confiance sur le fait de figurer dans les pôles reconduits, dont les noms pourraient être dévoilés en janvier 2016.

La collectivité a toutefois lancé le recrutement d'un délégué French Tech, qui sera chargé d'animer la feuille de route fixée par la Métropole. Quelque 150 candidatures ont été reçues, et seront examinées par un jury ad hoc qui se réunira d'ici début novembre.

Retrouvez notre bilan d'une année de labellisation French Tech à Montpellier dans le nouveau numéro d'Objectif Languedoc-Roussillon, en kiosque jeudi 29 octobre 2015.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.