Âiko lance une marque textile à réalité augmentée

 |   |  426  mots
(Crédits : Aiko)
Spécialiste de la réalité augmentée et la production 3D, Âiko déploie sa technologie sur le textile. Lors du salon du tatouage de Montpellier, en avril prochain, la PME dévoilera le 1e tee-shirt de sa future collection, arborant l’œuvre d’un tatoueur parisien et doté de la technologie de réalité augmentée.

La réalité augmentée, c'est le savoir-faire initial de la petite entreprise Âiko, née à La Réunion et basée aujourd'hui à Jacou (34). Également spécialisée dans la production 3D, qu'elle met au profit du secteur immobilier notamment pour réaliser des visites virtuelles de programmes immobiliers en devenir, Âiko ne perd pas de vue son expertise originelle et s'apprête à lancer une première marque textile dotée de la technologie de réalité augmentée.

« Il y a six mois, nous avons fait une exposition sur des street artistes et nous avons fait de la réalité augmentée sur leurs tableaux, ce qui nous a donné l'idée de mettre une oeuvre sur un tee-shirt pour tester », explique Benjamin Pérez, cofondateur d'Âiko.

« Nous profitons du salon du tatouage de Montpellier, le Montpellier Tattoo Convention au Parc des expositions les 23 et 24 avril, pour lancer une marque de textile à réalité augmentée », ajoute Lamine Sylla, chef de projet et cofondateur d'Âiko.

La marque, ce sera FLUT, une ligne « street-wear » positionnée sur l'univers du tatouage et sur laquelle travaille depuis plusieurs années Jérôme Waeselynck, issu de l'école montpelliéraine spécialisée en animation 3D et effets spéciaux, ArtFx.

« Nous nous associons avec lui en apportant notre savoir-faire technologique sur la modélisation 3D et la réalité augmentée, et nous créerons une entité dédiée », précise Lamine Sylla.

Made in France

Le premier tee-shirt, vendu entre 30 et 40 €, sera donc imprimé d'une œuvre de l'artiste tatoueur parisien Ugly Kid Gumo. Sur une application pour smartphone, qui sortira elle aussi au moment du salon montpelliérain, on pourra activer la visualisation d'une animation 3D du T-shirt en réalité augmentée.

« Nous allons voir comment le marché réagit avec ce premier tee-shirt, car si des choses ont déjà été expérimentées, il n'existe pas encore de grande marque qui ait décliné ce principe de réalité augmentée, ajoute Lamine Sylla. L'objectif ensuite est de l'étendre sur des sweet-shirts, des pantalons, etc. pour créer une collection. »

La marque FLUT sera distribuée sur un portail internet et dans quelques boutiques de tatouage pour commencer. Et ses concepteurs insistent : « On est sur du made in France : des artistes français, des tee-shirts fabriqués en France et l'impression faite à Montpellier dans un premier temps ».

L'étape suivante serait de créer une autre collection textile sur le même principe, dédiée au street art.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2016 à 14:07 :
Bravo,bravo,une mention spéciale pour le made un France....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :