Octipas veut digitaliser les pharmacies

 |   |  868  mots
(Crédits : Octipas)
Alors que la société s’était jusqu’à présent concentrée sur les solutions de digitalisation du retail, Octipas travaille désormais à adapter ses outils au secteur de la pharmacie. Une diversification qui lui ouvre en grand les portes des officines où (presque) tout reste à faire.

La digitalisation du point de vente, appelé aussi le « phygital » (contraction de "physique" et "digital"), est en plein boom, poussée par les nouvelles habitudes des consommateurs. Dans le retail, la nécessité de cette transformation digitale est désormais parfaitement intégrée par les grandes enseignes.

À Pérols (34), l'entreprise Octipas a déjà placé ses solutions de digitalisation des points de vente auprès de Celio, The Kooples, Eram, Okaïdi, Madura, et plus récemment de Nature & Découverte, Intersport, Serge Blanco, Bonne Gueule, Bobbies, Chausport et Zadig & Voltaire. Soit une vingtaine d'enseignes pour 4 000 vendeurs équipés.

« Il s'agit de recréer du service auprès du consommateur sur le point de vente, explique Nicolas Passalacqua, fondateur et dirigeant d'Octipas. Le e-commerce est monté en puissance et les magasins physiques qui n'ont pas su prendre le virage numérique peinent... Notre solution permet de gérer les essentiels comme les disponibilités de stocks, la commande d'un produit, le paiement en mobilité ou une meilleure connaissance du profil client. Nous avons par exemple démarré avec Nature & Découverte à Noël dernier, car ils avaient besoin de désengorger...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :