Kloé quitte Montpellier et triple sa surface

 |   |  523  mots
Kloé est spécialisée dans les systèmes de photolithographie par écriture directe par laser
Kloé est spécialisée dans les systèmes de photolithographie par écriture directe par laser (Crédits : Kloé)
L’entreprise montpelliéraine spécialisée en photolithographie directe par laser était en quête d’un terrain pour s’agrandir depuis plus de trois ans. Elle a signé, en fin d’année 2018, un compromis de vente à Saint-Mathieu-de-Tréviers (34), où elle investit 1,5 M€.

La PME montpelliéraine Kloé quittera le territoire montpelliérain à l'automne 2019, à la faveur du territoire du Pic-Saint-Loup, au nord de la capitale languedocienne. Son fondateur et dirigeant Paul Coudray, qui était en quête depuis plus de trois ans d'un foncier pour s'agrandir, annonce avoir signé un compromis de vente juste avant les fêtes de fin d'année.

Spécialisée dans les systèmes de photolithographie par écriture directe par laser, Kloé a développé une technologie qu'elle décline sur les équipements de sa gamme Dilase, offrant notamment la capacité d'écrire dans des couches de résines de plusieurs centaines de microns en une seule passe laser, grâce à une chaîne de traitement optique qui garantit une très grande profondeur de champ optique.

« Nous avons dépassé en 2018 le seuil des 300 machines installées partout dans le monde, et nous enregistrons une croissance à deux chiffres depuis trois ou quatre ans, observe Paul Coudray. On commençait donc à pousser les murs là où nous sommes aujourd'hui. Il nous fallait trouver des locaux pour accompagner notre croissance. »

Après un projet avorté à Montpellier, c'est finalement à Saint-Mathieu-de-Tréviers, épicentre de la Communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup, que le chef d'entreprise a trouvé son bonheur : un bâtiment de 800 m2 aujourd'hui, qu'il prévoit d'agrandir à 1 000 m2 pour y installer en octobre 2019, après travaux, son siège social et son unité de production. Coût global de l'opération : 1,5 M€.

« Nous allons ainsi tripler notre surface, se réjouit-il. Nous souhaitions également être près du LIEN (liaison intercantonale d'évitement nord, NDLR) afin de gagner sur nos temps de trajet en évitant la complexité de circulation de Montpellier. »

Objectif USA

Les axes de croissance de l'entreprise s'inscrivent surtout à l'international, où elle est présente dans une quarantaine de pays et réalise 80 % de son chiffre d'affaires. Ce dernier s'élèvera à un peu plus de 3 M€ en 2018, soit une augmentation de 25 % (2,5 M€, + 24 % en 2017).

En 2019, la PME vise à asseoir sa réputation dans les domaines du médical, du biomédical et de la microfluidique, un marché qu'elle travaille depuis deux ans.

« On est aujourd'hui reconnu au niveau français mais aussi mondial dans ce domaine-là, souligne Paul Coudray. Notre objectif 2019 sera aussi bien sûr de nous installer dans nos nouveaux locaux, et nous poursuivons le projet d'ouvrir un bureau aux États-Unis. Cette démarche s'est avérée plus compliquée que prévu, car la personne que nous avions identifiée s'est finalement retirée. Nous avons triplé notre chiffre d'affaires aux États-Unis l'an dernier, mais cela reste pour le moment des ventes effectuées depuis la France et un peu via notre représentant commercial. Le marché américain est un marché à très gros potentiel, notamment en biotechnologie et médical, après l'Asie où nous sommes bien implantés au Japon, en Inde ou en Chine. Nous sommes aussi présents en Allemagne, où se trouvent tous nos gros concurrents, ou en Angleterre. »

Outre un commercial pour les USA, Kloé devrait recruter deux ou trois personnes en 2019, sur les fonctions marketing et assistant commercial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :