Nectop, un ordinateur local et écologique

Depuis Montferrier-sur-Lez (34), Nectrium assemble, conçoit et commercialise un ordinateur éthique et écologique. Basé sur le système d’exploitation Linux, le boîtier Nectop entend rendre de nouveaux services à ses utilisateurs et se propose de les guider vers une plus grande indépendance technologique via l’apprentissage du code.

3 mn

(Crédits : DR)

La jeune société Nectrium a bouclé sa première campagne de crowdfunding en novembre 2018 sur un succès : 40 boîtiers Nectop ont été écoulés à prix préférentiel et livrés avant les fêtes de Noël. Des premières ventes qui ont permis à Nectrium d'investir dans de nouvelles machines et d'améliorer ses capacités de production.

La start-up, lancée en juin 2018, a désormais les clefs en main pour faire de 2019 une année charnière pour ses ordinateurs innovants (399 € TTC), entièrement conçus en plastique à base d'amidon de maïs, recyclable, et basé sur un système d'exploitation libre (Linux), qui ne garde pas les données des utilisateurs.

Un ordinateur dans un boîtier

Nectop se présente sous la forme d'un boîtier, connectable à un écran, mais aussi au smartphone, qui peut dans ce cas remplacer la souris et le clavier. Sous le capot, toutes les caractéristiques d'un ordinateur, avec les services Nectrium, comme la possibilité de s'initier au langage informatique java via NectarJS.

"Tous les logiciels libres, utiles en bureautique ou en graphisme, sont installés par défaut, tout comme l'antivirus, précise Adrien Thierry, fondateur de Nectrium. Nous intégrons aussi une intelligence artificielle, sans récolter les données utilisateurs, et qui permet de simplifier des actions quotidiennes sur nos ordinateurs, comme par exemple la recherche d'une recette ou la réalisation d'un calcul."

Vers une plus grande autonomie technologique ?

Nectrium mise sur un système de mise à jour fiable, et sur le développement d'un à deux produits complémentaires par an, afin de rendre son boîtier compatible avec un environnement multi-média (internet des objets, gaming,...). Le développement d'une marketplace dédiée aux logiciels libres utiles sortira également en 2019.

 "On fait beaucoup de tests pour maintenir une base saine et solide. Il faut que nos utilisateurs aient un ordinateur fiable, qui leur permet ensuite de coder ou de découvrir le code facilement. Cela peut aussi être un outil d'émancipation technologique pour les personnes qui veulent mieux maîtriser leur vie digitale."

L'entreprise discute avec la Région Occitanie et souhaiterait faire découvrir son produit dans la future École régionale du numérique.

Produire plus de 20 ordinateurs par jour

Nectrium dispose actuellement de 80 ordinateurs prêts à la vente et revendique une capacité de production de 20 à 30 appareils par jour. Trois personnes composent actuellement l'équipe et Adrien Thierry souhaiterait recruter en 2019.

"On envisage de déménager la production en Ariège, où les conditions et l'environnement seraient propices. Développer notre réseau de partenaires en France et en Europe est désormais une priorité, car notre volonté et aussi de commercialiser un ordinateur recyclable et local. La R&D pourrait, en revanche, rester sur la Métropole de Montpellier."

Nectrium espère vendre 500 boîtiers sur l'année à venir, générant un chiffre d'affaires de 200 000 €.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.