Mind and Go déploie sa technologie dans les camps de réfugiés

 |   |  418  mots
Mind and Go fabrique des boîtiers pour diffuser des contenus numériques en zone blanche ou en zone d'urgence
Mind and Go fabrique des boîtiers pour diffuser des contenus numériques en zone blanche ou en zone d'urgence (Crédits : Mind and Go)
La start-up Mind and Go était incubée au Pôle Action Média du Soler (66) depuis 2012. Elle s'installe dans de nouveaux locaux à Perpignan pour déployer sa technologie DataCup, un projet initié avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le projet de Mind and Go est de pouvoir diffuser des contenus numériques en zone blanche ou en zone d'urgence. La start-up se développe en Afrique, notamment au Niger, mais vise aussi le territoire européen.

Avec trois premières commandes du HCR, de l'Université Abdou Moumouni (Niger) et de Handicap International Niger, Mind and Go sort désormais de sa phase d'incubation et va investir des nouveaux locaux de 100 m2 à Perpignan avant l'été 2019.

Des boîtiers pour les camps de réfugiés

Son boîtier numérique, appelé DataCup, est assemblée dans ses locaux. Il permet d'amener des contenus numériques pré-téléchargés dans des espaces sans couverture de données mobiles.

"Le boitier ne diffuse pas l'internet mais il communique en wifi avec les appareils à sa portée, explique Florent Thomas, président et fondateur de Mind and Go. La demande initiale provient du HCR, qui a voulu apporter à plus de 250 000 personnes réfugiées dans deux camps au Niger, des contenus médiatiques de leur pays d'origine. Une des contraintes étant la batterie, la DataCup se recharge très vite et facilement."

L'Université du Niger a également commandé treize DataCups pour diffuser ses supports pédagogiques à ses...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :