Chemdoc vise la diversification et l’internationalisation

 |   |  474  mots
Chemdoc utilise différentes méthodes, membranaire ou électrochimique, pour le recyclage et le re-use de ces eaux
Chemdoc utilise différentes méthodes, membranaire ou électrochimique, pour le recyclage et le re-use de ces eaux (Crédits : Chemdoc)
Spécialisée dans le traitement de l'eau, notamment industrielle, la PME de Clermont-l’Hérault envisage des essais dans les secteurs du nucléaire et de l’export. Elle vient d'être primée lors du concours EDF Pulse Occitanie, dont la finale se déroulait le 13 juin.

L'innovation n'est pas l'apanage des start-ups. Chemdoc, PME spécialisée dans le traitement de l'eau, notamment industrielle, l'a parfaitement illustré lors de la remise des prix EDF Pulse Occitanie organisée à Labège (31), en fin de semaine dernière.

Distinguée à deux reprises - 12 trophées ont été remis* -, l'entreprise de Clermont l'Hérault, qui réalise 1,6 M€ de chiffre d'affaires avec le concours de ses 12 salariés, va pouvoir tenter une application de ses technologies dans le secteur nucléaire grâce au soutien de la centrale électrique de Golfech (82) exploitée par EDF.

"Il est difficile pour nous d'accéder à ces marchés. Il s'agira ici de traiter une eau, sur la base d'effluents, pour la rendre ultrapure. Nous pourrons tester différentes méthodes, membranaire ou électrochimique, pour permettre le recyclage et le re-use de ces eaux", détaille Salvador Perez, fondateur et dirigeant de Chemdoc.

Des opportunités en Afrique

Le deuxième trophée reçu par l'entreprise concerne quant à lui le marché africain où EDF Occitanie compte des partenaires. L'an dernier, des entreprises du continent avait pu rencontrer l'écosystème régional. La pareille sera rendue cette année par...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :