Etiseo lance une IA contre le harcèlement en ligne

 |   |  436  mots
Émilie Espona, fondatrice de l’agence de web marketing Etiseo
Émilie Espona, fondatrice de l’agence de web marketing Etiseo (Crédits : DR)
L’agence de web marketing Etiseo lance, le 30 janvier, sa nouvelle plate-forme d’intelligence artificielle qui permet de prédire les futures tendances sur les moteurs de recherche. La start-up héraultaise crée aussi une activité dérivée : un outil de lutte contre le harcèlement en ligne, qui devrait être opérationnel en avril 2020.

L'agence Etiseo est spécialiste en référencement naturel en ligne (SEO), web-design et community management. Basée à Castelnau-le-Lez (34), l'entreprise développe depuis deux ans une plate-forme, baptisée Anopseo, qui introduit l'intelligence artificielle (IA) dans le SEO.

Mettre de l'intelligence artificielle dans le SEO

Une diversification des activités de la société qui a donné naissance à un nouvel outil Anopseo, incubé au sein de Cap Omega. Son lancement commercial est prévu pour le 30 janvier prochain.

"Beaucoup d'outils SEO se veulent innovants, mais il n'y a pas d'IA, détaille Emilie Espona, fondatrice d'Etiseo. Nous enrichissons cette plate-forme depuis deux ans et demi avec des tests clients, ce n'est pas qu'une surcouche marketing. Anopseo permet de prédire les mots-clés populaires sur les moteurs de recherche, par secteur d'activité, pour permettre aux entreprises de mieux se positionner. Il contient également un outil d'analyse des réseaux sociaux. Le client peut ainsi avoir des insights concernant les sentiments exprimés en ligne sur son entreprise, et repérer d'éventuels mauvais buzz."

Commercialisé en Saas (logiciel en tant que service), le produit sera disponible par abonnement mensuel. Synerciel, filiale d'EDF, serait déjà intéressée d'après Emilie Espona. Anopseo était déjà testée en interne depuis plusieurs mois par les clients de la start-up (comme l'école Montpellier Management par exemple) et compte déjà 50 utilisateurs.

Une utilisation possible contre le harcèlement scolaire

Mais cette utilisation commerciale ne sera pas le seul débouché pour la nouvelle plate-forme. Sa créatrice annonce déjà une autre déclinaison de l'outil IA, pour lutter contre le harcèlement en ligne (cyber-harcèlement).

"L'outil sera gratuit pour les parents qui pourront contrôler le contenu des réseaux sociaux où est inscrit leur enfant, poursuit Emilie Espona. Le corps enseignant est aussi une cible potentielle, pour lutter contre le harcèlement scolaire."

Le nouvel outil devrait sortir d'ici le mois d'avril 2020. Pour assurer son modèle économique, une version payante sera disponible pour des personnalités (députés, artistes,...) ou des groupes qui ont besoin de surveiller leur réputation en ligne. "Des sociétés d'assurance et des banques sont déjà intéressées", assure l'entrepreneuse.

La société Etiseo revendique un chiffre d'affaires de 200 000 € en 2018 et emploie neuf salariés. Elle est l'une des deux récentes lauréates languedociennes, avec ITK (basée à Clapiers, 34), du concours "10 000 Startups" organisé en Occitanie, le 23 janvier, par La Tribune et BNP Paribas. Elle représentera la région lors de la finale nationale dans la catégorie IA et data.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :