Intelligence artificielle : pourquoi EasyPicky séduit des leaders de l’agroalimentaire

 |  | 370 mots
Lecture 2 min.
La start-up EasyPicky a mis au point une solution d'intelligence artificielle permettant de scanner les linéaires des grandes surfaces et d'établir rapidement l'état des stocks.
La start-up EasyPicky a mis au point une solution d'intelligence artificielle permettant de scanner les linéaires des grandes surfaces et d'établir rapidement l'état des stocks. (Crédits : DR)
La start-up montpelliéraine EasyPicky développe une application de reconnaissance instantanée pour les acteurs du retail. Sa solution IA destinée au relevé de linéaires en grande distribution a déjà séduit des leaders du retail, particulièrement dans l'agroalimentaire. La jeune pousse annonce un carnet de commandes plein pour 2021.

EasyPicky commercialise sa solution d'intelligence artificielle appliquée aux acteurs de la grande distribution. Cette technologie brevetée en 2019, promet une "rupture technologique", avec des architectures embarquées et des résultats instantanés permettant une utilisation dans des espaces contraints (sans accès internet par exemple).

Lancée en 2020, la solution d'EasyPicky a vocation à nouer des partenariats avec les grands acteurs de la grande distribution. Cinq sont en cours pour 2021, d'après le co-fondateur (avec Marine Bibal) et CEO Renaud Pacull, qui annonce des contrats "filiale par filiale".

Le dirigeant vise un déploiement à l'internationale, et annonce un carnet de commandes plein pour 2021 : "Nous pourrions multiplier notre chiffre d'affaires par cinq", promet-il, sans préciser toutefois ses résultats pour 2020.

Supprimer un travail fastidieux

"Nous avons développé une application spécifique pour les commerciaux des marques commercialisées en grande distribution, détaille-t-il. Ils passent, en effet, beaucoup de temps dans les rayons des grandes surfaces pour vérifier la disponibilité et la visibilité de leurs produits dans les linéaires. C'est un travail fastidieux, qui peut durer 40 minutes en moyenne par marque. Notre solution veut digitaliser cette fonction en établissant une reconnaissance instantanée d'un linéaire, via la vidéo, pour repérer immédiatement les produits. Un gain de temps pour des commerciaux, qui peuvent ainsi se concentrer sur les autres aspects de leur métier."

Cette fonctionnalité d'IA pour scanner un rayon fonctionne sans connexion internet. Un avantage, dans certains environnements de travail contraints, qui pourrait ouvrir des perspectives de commercialisation dans les secteurs de l'automobile ou du spatial notamment.

Une dizaine de recrutements en 2021

Incubée au BIC de Montpellier depuis 2017, EasyPicky dispose aussi d'une antenne parisienne. La start-up emploie aujourd'hui une vingtaine de collaborateurs et prévoit d'embaucher une dizaine de personnes en 2021 pour accompagner sa croissance.

"Dans l'IA, il s'agit de profils bien spécifiques, très recherchés, précise Renaud Pacull. Nous devons convaincre ces talents de nous rejoindre sur Montpellier ou à distance. Mais notre technologie unique sur le secteur est un atout pour ces recrutements."

Pour financer cette croissance et ses ambitions mondiales, EasyPicky envisage aussi une levée de fonds dans le courant de l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :