Ionbird industrialise ses aéronefs électriques

 |  | 637 mots
Lecture 3 min.
Ionbird lance une 3e version de son aéronef électrique, encore plus silencieux et autonome, doté d'un système embarqué d'assistance au pilotage.
Ionbird lance une 3e version de son aéronef électrique, encore plus silencieux et autonome, doté d'un système embarqué d'assistance au pilotage. (Crédits : G. Blottin)
La startup Ionbird, spécialiste des paramoteurs électriques, lance l’industrialisation de sa 3e génération d’aéronefs, le Copilot Exomo. Elle espère en produire 200 unités en 2021 et se positionner ainsi comme précurseur sur le créneau de l’aéronef électrique en série.

« Aujourd'hui, personne dans le monde ne passe la barre de la fabrication artisanale sur le segment des aérodynes de cette catégorie, assure Georges Blottin, fondateur et dirigeant de Ionbird. Nous voulons proposer une machine avec un tarif raisonnable et prendre une place sur ce créneau. C'est un marché en développement car il n'y a quasiment personne. Toutes les machines de ce type ont un moteur à essence deux-temps, produit par les fournisseurs historiques de la motorisation pour deux-roues, et sont donc bruyantes et polluantes. Nous voulons remplacer ces moteurs par des moteurs électriques. Et ouvrir une autre voie avec une autre clientèle, celle qui vient pour ce vol en silence. »

A Lauret (Hérault), où elle est installée, la startup emploie aujourd'hui...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :