Agriculture : ce que propose le service d’alertes agro-climatologiques d’ITK

Il y a un mois, la viticulture et l’arboriculture française étaient violemment impactées par une vague de gel. A Montpellier, l’agtech ITK, créatrice d'outils d'aide à la décision pour l’agriculture, lance le premier service gratuit d’alertes de risques agricoles liés aux aléas climatiques en France.
Cécile Chaigneau

3 mn

ITK lance un service d'alertes agro-climatologiques pour l'agriculture.
ITK lance un service d'alertes agro-climatologiques pour l'agriculture. (Crédits : DR)

Les agriculteurs sont de plus en plus connectés et les technologies permettent aujourd'hui de mieux appréhender certains risques. Alors que l'aléa météorologique est déjà adressé dans le secteur agricole depuis longtemps, l'entreprise montpelliéraine ITK, qui développe des outils d'aide à la décision pour l'agriculture, propose d'aller un cran plus loin en lançant un outil d'alertes agro-climatologiques destiné à anticiper les dégâts liés à la météo.

Officiellement en fonctionnement depuis le 1er mai, il avait déjà été expérimenté fin mars, début avril, quelques jours avant que sévisse la terrible vague de gel qui a ravagé viticulture et arboriculture en France les 7 et 8 avril.

« Nous avions détecté cet épisode assez tôt, car il était prévisible, et une semaine avant, ITK a produit plus de quinze cartes de prévision des dégâts dus au gel sur les cultures françaises, explique Philippe Stoop, directeur recherche et innovation chez ITK. Car il existe une différence majeure entre le risque de gel et celui de dégâts dus au gel. Le premier diminue avec le changement climatique, tandis que le second, augmente dans le même contexte. Les cultures sont moins endurcies par le froid mais surtout, le cycle végétatif commence plus tôt. C'est ce qui s'est passé cette année, avec cultures plus avancées et des bourgeons plus développés au moment où le gel a frappé. »

Dès le 3 avril, ITK alertait sur les réseaux sociaux des risques des dégâts liés au gel et de destructions majeures sur les cultures.

Le tweet d'ITK le 8 avril 2021, alertant sur le risque de gel, a fait plusieurs millions de vues

« Les jours suivants, nous avons pris en compte les retours des agriculteurs qui, depuis les médias sociaux, nous envoyaient leurs témoignages, rapporte Serge Zaka, chercheur agro-météorologue dans l'équipe de modélisation des cultures chez ITK. Ces observations de terrain ont permis de coupler la phénologie et les courbes de prévision de température, pour créer une carte de risques. »

« Les alertes pourraient aussi intéresser les assurances »

Les alertes envoyées gratuitement par ITK, sous forme d'e-mailing aujourd'hui, ont vocation à anticiper les conséquences agricoles des événements météo les plus variés : sécheresse, grêle, excès d'eau, vents violents, températures anormalement élevées. Des bulletins de prévisions de dégâts spécifiques sont émis dès la prévision des aléas.

« L'expertise humaine est importante, et les prévisions expertisées permettent de réajuster les sorties de modèles en fonction de la connaissance de leurs défauts et des cultures présentes sur chacun des territoires », précise Serge Zaka.

A terme, ITK devrait intégrer ce service à des outils proposant de nouveaux services plus élaborés, en le personnalisant et en différentiant les prévisions espèce par espèce voire par type de variété, avec la prévision des pertes potentielles.

« Mais on réfléchit au modèle économique car les alertes agro-climatologiques pourraient aussi intéresser les assurances », souligne Philippe Stoop.

Créée en 2003 à Montpellier, l'entreprise ITK est aussi implantée en Bretagne (Chateaubourg) et à San Francisco (dans la Nappa Valley). Elle emploie 120 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2020, dont la moitié à l'international.

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/05/2021 à 0:39
Signaler
Je besoin aide pour faire agricole

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.