Pourquoi le Montpelliérain JVWeb lève 25 millions d’euros

Le 18 mai, JVWeb, agence montpelliéraine de marketing digital fondée par Jonathan Vidor, annonce une levée de fonds de 25 millions d’euros. Bénéficiant de l’explosion de la vente en ligne, la PME affiche une croissance de 10% en 2020, et ambitionne de poursuivre son développement à l’international. Objectif : doubler la taille de l’entreprise d’ici cinq ans.
Cécile Chaigneau

4 mn

Jonathan Vidor, fondateur de JVWeb à Montpellier.
Jonathan Vidor, fondateur de JVWeb à Montpellier. (Crédits : JVWeb)

L'agence montpelliéraine de marketing digital JVWeb, fondée en 2004 par Jonathan Vidor, accompagne les marques et les e-commerçants à améliorer leur visibilité et leurs performances sur le web, principalement sur Google, Facebook, Instagram et Bing. JVWeb propose le savoir-faire de ses équipes de consultants mais aussi des outils technologiques propriétaires, développés par les ingénieurs de son pôle R&D.

Le 17 mai, Jonathan Vidor annonce avoir bouclé une levée de fonds de 25 millions d'euros, auprès de de Capital Croissance et BPI Investissement, pour accélérer son développement en France et à l'international.

Un chiffre d'affaires en croissance de 10% en 2020

« Cette levée de fonds est directement issue de la crise sanitaire, explique le dirigeant de JVWeb. Nous avons eu, à la rentrée, une forte demande de marques qui ne connaissaient pas bien le digital et voulaient y passer. Ceux qui étaient déjà actifs sur les ventes en ligne ont vu que leur activité avait été boostée par la crise sanitaire... Nous allons avoir besoin d'accompagnement pour lancer de nouveaux services qui permettront de faciliter la vie de nos clients, comme de la créa pour faire des images pour Facebook, des outils pour mesurer le trafic, faire plus d'export, etc. »

C'est ainsi que le jeune dirigeant a lancé cette levée de fonds, qui s'est bouclé sur un montant plus élevé qu'initialement prévu, indique-t-il.

Car même si la publicité est l'un des nombreux secteurs à avoir souffert de la crise (- 28% au premier semestre de 2020, - 10% pour la publicité digitale, la PME affiche une forte accélération en 2020, avec un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros (soit une croissance de 10% par rapport à 2019) et le recrutement d'une quinzaine collaborateurs. Parmi les conséquences de la crise : les entreprises et marques qui auraient encore douté de l'intérêt du e-commerce comme nouvelle norme de consommation (+ 32% de vente de produits en ligne pour l'année 2020) ont basculé, et celles qui y étaient déjà ont accéléré.  Certains modèles économiques ont évolué vers une présence commerciale accrue en ligne, et l'offre de JVWeb s'est révélé très utile pour optimiser les campagnes publicitaires en ligne.

« Un de nos leviers de croissance sont d'ailleurs ceux que j'appelle les "débutants plus" », souligne Jonathan Vidor.

Ouvrir des bureaux à l'export

Fort de ce bilan positif, JVWeb inscrit donc l'annonce de sa levée de fonds dans une perspective de croissance à long terme. Déjà présent en France (Montpellier et Paris) et à l'étranger (avec des bureaux à Genève et Shanghai), l'entreprise ambitionne de poursuivre son développement, en croissance interne comme externe, et de continuer d'ouvrir des bureaux à l'international.

Alors que JVWeb emploie à ce jour 67 salariés en France et à l'étranger, Jonathan Vidor annonce vouloir doubler la taille de l'entreprise d'ici quatre à cinq ans.

« Nous voulons ouvrir des bureaux en en Espagne, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, ce qui signifie recruter deux personnes par bureaux dans un premier temps, et de monter à quatre au bout d'un an, précise-t-il. Soit nous développons en croissance interne, soit nous ferons des acquisitions, selon les opportunités qui se présenteront. Nous voulons aussi créer des agences plus lointaines, notamment en Asie du Sud-est où il y a beaucoup de demande, mais là, ça se fera par transfert de savoir-faire à des locaux. »

Des outils de gestion pour les petits e-commerçants

JVWeb veut également asseoir sa position de pionnier du marketing digital par le lancement de nouvelles offres répondant à la problématique des annonceurs comme le Retail Search (gestion de présence des annonceurs sur les sites des plus grands vendeurs en ligne comme Amazon, Fnac ou La Redoute) « ou encore le Seiso Hub, une plateforme qui offrira aux PME de l'expertise et des outils de gestion de campagne pour une croissance digitale rentable ».

« Seiso (son outil d'audit des campagnes Google Ads, lancé en 2018, NDLR) compte aujourd'hui quelque 15.000 sur la version gratuite, explicite Jonathan Vidor. Nous avons lancé la version payante à l'été dernier mais elle était trop complexe et nous avons décidé de repositionner le produit pour accompagner les petits e-commerçants qui ne savent pas comment se former et n'ont pas accès aux outils de marketing digital, l'idée étant de mettre ces services sur la plateforme en mode plug&play. »

Cécile Chaigneau

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.