Comment Humanlinker veut disrupter les relations commerciales

Après avoir levé 2,5 millions d’euros en avril, Humanlinker accélère son développement technologique visant à optimiser les relations commerciales des entreprises en croissance. Avec une feuille de route très ambitieuse, la startup montpelliéraine vise un déploiement à l’international et prépare une nouvelle levée de fonds pour 2023.

3 mn

Avec Humanlinker, Thibault Brioland et Régis Viarre veulent révolutionner les relations commerciales en BtoB grâce à l'intelligence artificielle.
Avec Humanlinker, Thibault Brioland et Régis Viarre veulent révolutionner les relations commerciales en BtoB grâce à l'intelligence artificielle. (Crédits : DR)

Depuis sa création en septembre 2020, la startup montpelliéraine Humanlinker poursuit avec détermination son objectif : révolutionner les relations commerciales en BtoB grâce à l'intelligence artificielle.

Après une première levée de fonds de 700.000 euros qui lui a permis d'entamer le développement de sa technologie, la startup a finalisé en avril sa seconde levée, cette fois de 2,5 millions d'euros, auprès de quinze business angels et de deux fonds d'investissement.

« Cette levée va nous permettre de façonner le futur de la génération de revenus », annonce Thibault Brioland, cofondateur de Humanlinker.

Cibler le bon interlocuteur

C'est après plusieurs expériences entrepreneuriales dans les nouvelles technologies que Thibault Brioland et Régis Viarre ont décidé de s'associer pour créer Humanlinker.

«  Nous nous sommes rendus compte de problématiques communes à la génération de business, à savoir que les managers commerciaux n'ont pas les outils pour aligner les équipes autour d'une stratégie en lien avec les profils de clients idéaux. Le process de vente en BtoB devient de plus en plus automatisé donc cela dégrade les relations. Avec Humanlinker, nous remettons l'humain au centre des relations en développant des briques logicielles qui apportent des fonctions supplémentaires aux CRM (Customer Relationship Management, NDLR) les plus courants », synthétise Thibault Brioland.

Destinée plus spécifiquement aux entreprises en forte croissance, connectée aux deux logiciels leaders dans la gestion des relations commerciales (Hubspot et Salesforce), la technologie développée par Humanlinker est capable de détecter des informations sur l'entreprise ciblée (données financières, structure de la société, actualités telles une levée de fonds ou une internationalisation, etc.) et de les catégoriser. Les algorithmes permettent ainsi aux équipes commerciales de cibler les bons interlocuteurs chez leurs prospects et d'offrir une expérience personnalisée.

Cap sur l'Angleterre et l'Allemagne

Jusqu'à présent incubée à l'Entrepreneurship Center de Montpellier Business School et au BIC de Montpellier, Humanlinker vient d'ouvrir des bureaux à Montpellier et une antenne à Paris.

Pour appuyer son développement, la startup, qui compte actuellement cinq collaborateurs, recrutera une quinzaine de personnes d'ici la fin de l'année. Un tiers des effectifs sera amené à travailler en full remote.

Humanlinker compte à ce jour une dizaine de clients, essentiellement des startups en forte croissance ou des scale-up. Son modèle économique est basé sur la vente d'une licence annuelle facturée entre 5.000 et 40.000 euros par utilisateur (le prix variant en fonction du CRM utilisé et du nombre d'utilisateurs).

La startup entend mettre son application desktop au service des équipes commerciales partout en France mais aussi dans deux pays limitrophes, l'Allemagne et l'Angleterre.

« Nous visons la trentaine de clients d'ici la fin de l'année avant un déploiement sur toute l'Europe et les USA, projette le cofondateur de Humanlinker. Ce sera un bon marqueur pour les investisseurs lors de notre prochaine levée de fonds, entre 10 et 15 millions d'euros, d'ici fin 2023. »

Des fonctionnalités créatives de valeur

Pour atteindre ses ambitions, Humanlinker, labellisé deeptech par Bpifrance, a intégré dans son conseil consultatif Caroline Franczia, une référence internationale dans le sale management, et a signé un partenariat avec l'accélérateur CEA Tech et d'autres organismes comme l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA).

D'ici quelques mois, la startup devrait lancer une nouvelle brique innovation appelée Deep Mapping Relationship, favorisant les recommandations d'introduction auprès des responsables d'entreprises.

« Ce sera la clé de voute des relations commerciales, assure Thibault Brioland. Nous sommes les premiers à attaquer ce marché, les acteurs du CRM étant traditionnellement cantonnés dans des fonctionnalités qui ont fait leurs preuves mais sont peu créatives de valeur. Or, ce marché pèse 58 milliards de dollars et, ce sera 128 milliards en 2028. Le futur du CRM passe par des innovations de rupture et Humanlinker a son rôle à jouer. »

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.