Logiciels professionnels : les ambitions de Appvizer, désormais propriétaire de l’événement tech "B2B Rocks"

INTERVIEW - En hyper croissance, la startup montpelliéraine Appvizer, spécialisée dans les logiciels professionnels, a racheté l’événement B2B Rocks. Il se tient à Montpellier ces 9 et 10 juin. Avec cette acquisition, Appvizer s’offre un coup de projecteur et ambitionne d’organiser « le plus grand événement tech du sud de la France », rassemblant près de 2.000 participants. Explications avec Colin Lalouette, fondateur et dirigeant de Appvizer.

4 mn

Colin Lalouette, fondateur et dirigeant de Appvizer.
Colin Lalouette, fondateur et dirigeant de Appvizer. (Crédits : DR)

LA TRIBUNE - Premier site web en Europe dédié aux logiciels professionnels, Appvizer connaît une forte croissance depuis sa création en 2015. Cette année, vous projetez un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros. Dans ce contexte porteur, pourquoi avoir décidé de faire l'acquisition de B2B Rocks, événement dédié à l'univers du logiciel et de la tech ?

Colin LALOUETTE, fondateur et dirigeant de Appvizer - Cela faisait un moment que je réfléchissais à donner un coup de projecteur à Appvizer sans avoir à dépenser une fortune. Il n'existe qu'une seule conférence professionnelle sur le logiciel en ligne et elle est à San Francisco. Lorsque Axeleo, la société organisatrice de B2B Rocks, m'a proposé de reprendre la marque, j'ai été séduit à l'idée d'organiser un événement international non plus à Paris ou à Sydney comme c'était le cas, mais à Montpellier.

Même si votre startup est montpelliéraine, pourquoi le choix de cette métropole ?

Depuis dix ans, le logiciel en ligne connaît une croissance à deux chiffres et emploie environ 500.000 salariés. En France, ce marché pèse 1% du PIB et en dehors de l'Ile-de-France, l'Occitanie est la région qui concentre le plus grand nombre d'éditeurs et génère le plus de chiffres d'affaires. Dans ces conditions, il était évident que B2Brocks devait s'installer à Montpellier et que la Métropole soutienne cette initiative.

Quel a été le montant de la transaction et comment êtes-vous structuré ?

Nous ne communiquons pas sur l'investissement, je peux seulement vous dire que l'organisation de l'événement s'approche du million d'euros et que nous espérons être à l'équilibre... Nous avons constitué une association en nous entourant de deux autres acteurs complémentaires, la société Hurricane, organisatrice du FISE, et Event Maker, plateforme de gestion d'événements. Nous avons également réuni un comité éditorial de renom, dont Kat Borlongan (ex-directrice de la French Tech, NDLR). Appvizer étant président de l'association, nous coordonnons l'ensemble des actions. Pour cette 10e édition, nous avons fait en sorte d'avoir un maximum de partenaires - 86 - et de sponsors  - 25 - de manière à rayonner au niveau européen, national et local.

Quel est  le  concept global de  B2B Rocks ?

C'est un forum professionnel qui vise à partager l'ensemble des bonnes pratiques de l'industrie du logiciel. L'idée est d'avoir des tables rondes, des plénières (il y en aura respectivement 50 et 20, NDLR), des moments d'échanges entre les participants pour qu'ils puissent, par exemple, savoir comment se développer à l'international, recruter intelligemment, structurer un marketing digital, préparer une levée de fonds... La programmation en tant que telle se concentre sur les grands enjeux du secteur avec comme thématiques la croissance, l'inclusivité, l'impact et la féminisation des équipes.

Quel sont les enjeux de cette édition ?

L'enjeu majeur est de fédérer cette communauté, à Montpellier pendant ces deux jours mais aussi de l'animer le reste de l'année, via des webinaires par exemple. Comme il était difficile de faire venir des participants des quatre coins du monde, nous organisons dix duplex avec dix villes sur cinq continents, ce qui ancre encore plus l'événement à l'international.

Combien de participants sont attendus au Domaine de Biar, qui accueille l'événement durant deux jours ?

Environ 2.000 participants soit 1.200 sociétés dont 60% d'éditeurs de logiciels allant de la startup à Facebook ou Google, une centaine de business-angels ou fonds de capital-risque, et enfin des entreprises traditionnelles.

Quels vont être les temps forts de ces deux jours ?

Les tables rondes vont s'enchaîner de 9h à 22h, avec des intervenants de haut vol comme la société israélienne Hopin (solution webinaires, NDLR) qui viendra expliquer comment elle est passée de 0 à 1.000 salariés en deux ans ! L'événement Montpellier Capital Risque (organisé par la métropole de Montpellier, NDLR) qui réunit les meilleurs opportunités d'investissement, s'associe à B2BRocks : c'est un véritable coup de projecteur sur l'écosystème de l'innovation en Occitanie. Autres temps forts : le Medef évoquera un entreprenariat plus orienté RSE, une soirée organisée jeudi par la Métropole et la soirée de clôture avec un champion de BMX, un DJ et une expérience dans le métavers avec la société perpignanaise VRrOOm.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.