Cybersécurité : pourquoi Pradeo rachète la startup bretonne Yagaan

Le spécialiste montpelliérain en cybersécurité Pradeo réalise sa première acquisition. Le 5 octobre, il annonce être entré en négociations exclusives pour le rachat de la startup rennaise Yagaan, éditeur de logiciel de sécurité applicative. Objectif : maîtriser toute la chaîne de valeur de la sécurité mobile et mettre en pied sur la sécurité web.
Cécile Chaigneau
Clément Saad, le CEO de Pradeo, est aussi le président de la French Tech Méditerranée.
Clément Saad, le CEO de Pradeo, est aussi le président de la French Tech Méditerranée. (Crédits : DR)

Le spécialiste cybersécurité montpelliérain Pradeo (sécurisation des terminaux mobiles et applications) annonce, le 5 octobre, qu'il est entré en négociations exclusives pour l'acquisition de l'entreprise bretonne Yagaan, éditeur de logiciel de sécurité applicative, implantée dans le Pôle d'excellence cyber à Rennes. Le rachat devrait être bouclé fin octobre. Il s'agit de la première opération de croissance externe pour l'entreprise montpelliéraine.

Créée en 2017 à Cesson‐Sévigné, Yagaan compte une dizaine de collaborateurs, qui porteront l'équipe de Pradeo à plus 60 salariés. Clément Saad, le CEO de Pradeo, précise que les équipes de Yagaan resteront basées à Rennes.

L'objectif de Pradeo : étoffer sa technologie avec une brique stratégique dédiée à l'audit du code source grâce au code mining développé par Yagaan, une technologie disruptive d'audit du code source des applications.

« En France et en Europe, on a la chance de compter des pépites extrêmement performantes dans leurs domaines et on est les champions pour répondre à un bout de problématique par des petits modules, alors qu'en face, on trouve des solutions, souvent étrangères notamment américaines, qui arrivent avec un panel d'offres consolidées, dont la simplicité d'usage facilite leur adoption, explique Clément Saad, qui est aussi le président de la French Tech Méditerranée. Or si on veut créer les champions européens de demain, il faut entrer dans cette logique, ce qu'on essaie de faire. Pradeo est positionné sur la sécurité mobile, des terminaux et applications, et nous commençons à ouvrir le jeu en rachetant Yagaan. Cette startup fait de l'audit de code source pour le mobile mais aussi pour le web. Ce qui m'intéresse, c'est qu'ils sont capables de pointer un trou dans la raquette ou ce qui pourrait être exploitable par un pirate, et ils peuvent tenir la main aux développeurs pour corriger le tir. Et ils sont capables d'identifier la nature des données : si ce sont des données bancaires, de santé, etc. »

Couvrir la totalité de la chaîne de valeur

Pradeo peut ainsi maîtriser toute la chaîne de valeur de la sécurité mobile, de la conception des applications mobiles et des services web associés à la détection et réponse aux menaces ciblant les terminaux mobiles. Et devenir l'interlocuteur unique des RSSI, développeurs d'applications, auditeurs, fabricants de terminaux, et autres acteurs de la cybersécurité.

« Nous partageons avec Pradeo la même exigence d'excellence technologique et la nécessité de consolider l'offre européenne de solutions cyber, confirme Hervé le Goff, CEO de Yagaan. En intégrant l'expertise et la technologie stratégique d'audit de code source de Yagaan, Pradeo couvre la totalité de la chaîne de valeur de la sécurité mobile et ajoute la sécurité des applications web à son portfolio. En nous forgeant un destin commun, cette opération consolide un leadership européen et nous place au premier plan sur le marché global de la cybersécurité. »

Des recrutements sont prévus d'ici la fin de l'année pour soutenir le développement de la société. Les chiffres d'affaires de Pradeo et de Yagaan ne sont pas communiqués.

Cécile Chaigneau

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/10/2022 à 20:56
Signaler
Oui, bravo, il vaut mieux éviter des arrow ou bitdefender dont les méthodes ne sont pas éthiques

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.