« Il nous faut une CCI métropolitaine »

 |   |  355  mots
Telle est l'idée formulée par le président de la CCI de Montpellier, André Deljarry, le 24 septembre, pour contrer les restrictions imposées par l'État : 1,4 M€ de rentrées fiscales en moins en 2015.

Le président de la CCI de Montpellier, André Deljarry, a dressé un bilan apocalyptique du plan d'économies imposé par l'État aux CCI de France, lors d'un point presse organisé le 24 septembre à Montpellier.

André Deljarry a évoqué une possible ponction de 500 M€ sur la totalité de leurs ressources en 2015, après des déclarations faites par Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, face à l'assemblée générale des présidents de CCI, réunis en session extraordinaire le 19 septembre à Paris.

En Languedoc-Roussillon, la seule baisse des ressources fiscales des 9 CCI locales se chiffrerait à 3,9 M€ en 2014, à 9 M€ en 2015, à 4,9 M€ en 2016 et à 5 M€ en 2017, soit 23 M€ en moins en quatre ans.

Pour la seule CCI de Montpellier, la chute des ressources fiscales serait de 1,4 M€ en 2015 et de 1,6 M€ en 2017. De même, le prélèvement sur les fonds de roulements de la chambre atteindrait 19,5 M€ en 2015.

En outre, André Deljarry a dit son opposition à un récent rapport de l'Inspection générale des finances, préconisant la mise en place d'une CCI régionale unique partout en France dès 2015.

« L'État est en train de démolir le réseau des CCI, déplore-t-il. L'impact de ces annonces pourrait se traduire par sept suppressions de poste sur les 150 salariés que compte la CCI, et près de 70 pour toutes les CCI. Tout le monde est d'accord pour se réformer dans un contexte de crise, mais on refuse de mourir. Personnellement, je suis favorable à la création d'une CCI métropolitaine. Ce n'est pas incompatible avec l'existence d'autres CCI territoriales. En Midi-Pyrénées, Toulouse est en train de concentrer la totalité des CCI dans un concept de métropolisation. A minima, la réforme telle qu'elle se profile se traduira par le maintien d'une CCI par département, mais l'exemple de Toulouse montre que l'on peut aller plus loin. »

Au 31 août 2014, la CCI de Montpellier recensait 31 471 entreprises inscrites dans son fichier consulaire. Son nouveau site web est accessible ici.

Anthony Rey

Voir également :
André Deljarry en interview pour Décideurs à la Une

Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2014 à 8:14 :
Allez ! Encore du mille feuille alors qu'il n'y a qu'à mutualiser les compétences par département et secteur. Décidemment les impôts sont la manne et le pot de confiture pour ces gens.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :