« Je saurai fédérer contre le regroupement des régions »

 |   |  515  mots
Lors de ses vœux à la presse, le 16 janvier, le président du Conseil régional, Christian Bourquin, a rejeté le projet du gouvernement de réduire le nombre de régions, avant de balayer ses objectifs économiques sur 2014.  

Face à la presse, réunie le 16 janvier pour les vœux du Conseil régional, Christian Bourquin a tenu un discours très offensif après la proposition de François Hollande, formulée deux jours auparavant, de réduire le nombre des régions.

« En terme de poids économique, le Languedoc-Roussillon correspond au 22e État américain, déclare-t-il. S'il venait l'envie à Barack Obama de supprimer les États américains, du 22e au 51e, cela n'aurait aucun sens. Ma réponse (au projet du gouvernement, NDLR) est non. Je saurai fédérer les oppositions à ce projet de regroupement des régions. »


Sur le volet économique, Christian Bourquin a passé en revue plusieurs dossiers majeurs de l'année à venir.

L'éducation :

« Nous arrivons au terme du programme fixé par Georges Frêche en 2004 : dix nouveaux lycées en dix ans. Le dernier en date est celui d'Argelès-sur-Mer. Ce programme régional représente un investissement de 111 € par habitant, contre 83 € au plan national. En terme de numérique, après avoir équipé tous les lycées en 2011 et 2012, nous allons poursuivre l'effort avec le recteur : nous avons fixé l'objectif de deux tiers de lycées labellisés d'ici fin 2014, sur la base d'un contrat de projet signé avec chaque proviseur. »

La recherche :

« L'inauguration du premier centre spatial universitaire d'Europe à Montpellier en décembre a été une grande première. Nous allons poursuivre l'effort avec l'inauguration du pôle TIC du campus Saint-Priest en juin, que nous finançons aux trois quarts (34 M€ au total, NDLR). Puis viendra la première pierre de la nouvelle fac de médecine, où nous investissons 40 M€, soit 100 % du projet. Deux des six étages du nouveau bâtiment seront équipés en numérique et robotique. Enfin viendra la pôle chimie Balard, dont nous poserons aussi la première pierre, en finançant 33 M€ sur 66 M€. »

Les transports :

« Le chantier du contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier (CNM) continue au rythme prévu, avec 120 M€ de travaux cette année, et autant l'an prochain ! Je veillerai au respect des délais et des budgets alloués, qu'il ne faudra pas dépasser. S'agissant du TER à 1 €, j'annoncerai en février dans quel cadre la généralisation du programme à l'ensemble de la région se fera. La généralisation devrait être effective au 1er janvier 2015. »

L'aéroport de Montpellier :

« Je continuerai à mettre la pression sur le gouvernement pour en obtenir la gestion. Je sais ce qu'on peut en faire. C'est différent de tout ce qui est fait aujourd'hui. »

Le Parlement de la mer :

« J'ai demandé qu'on me soumette dix dossiers, que nous devrons financer en 2014. Parmi eux, on peut citer la création d'un guide des métiers de la mer, ou bien le moyen technique d'utiliser toute la matière qui est ramassée lors des dragages dans les ports. »

Et Christian Bourquin de conclure : « Nous avons du travail pour les six ans qui viennent. Et j'entends le porter personnellement ! »

Anthony Rey

Lire également :
La Région annonce 513 M€ d'investissements pour 2013

Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :