« Les femmes managers ont une vision plus collective »

 |   |  329  mots
La 2e édition des Talents au Féminin s'est déroulée, le 10 mai 2012, sous le parrainage de Natalie Bader, présidente de Prada France. Celle-ci défend une vision créative du management.

Objectif Languedoc-Roussillon : Vous présidez un grand groupe, dont le siège français est à Paris. À l'occasion des Talents au Féminin, vous rencontrez des dirigeantes de PME, avec un volume d'activité parfois très différent. Le management au féminin diverge-t-il beaucoup d'un niveau à l'autre ?
Natalie Bader :
Non, il y a en réalité peu de différences entre un chef de PME et le P-dg d'un groupe. Il faut s'appuyer sur les mêmes ressorts. Personnellement Je suis admirative des femmes chefs d'entreprise que je rencontre ici car les femmes ont un sens de l'initiative et des responsabilités plus développé dans une structure comme une PME, que dans un groupe qui vous « porte ». Ce talent d'entrepreneur m'impressionne. Je suis ravie de les soutenir aujourd'hui pour ces raisons.

Objectif Languedoc-Roussillon : Quelles qualités personnelles, selon vous, vous ont permis d'atteindre vos fonctions actuelles ?
Natalie Bader :
Mes équipes me reconnaissent une certaine énergie. Beaucoup d'énergie. Je pense que j'ai démontré, en arrivant à ces postes de responsabilité, l'importance de la créativité dans mon parcours. Je suis quelqu'un qui se remet en question, qui réfléchit en permanence à de nouvelles idées. Je crois aussi que j'ai toujours aimé travailler avec les autres. Certains hommes m'ont donné ma chance. Ils l'ont fait aussi avec mes équipes, qui ont grandi avec moi, car on ne progresse jamais seul.

Objectif Languedoc-Roussillon : Le management au féminin a-t-il des points forts exclusifs ?
Natalie Bader :
Oui, la façon de manager d'une femme et d'un homme est un peu différente. Une femme a une vision plus collective, et compte plus sur son équipe. J'observe, sans généraliser, que les hommes ont un management peut-être plus personnel, et roulent davantage pour eux. Les femmes sont plus dans la conciliation, la diplomatie, l'arrangement ou la discussion. Par comparaison, les hommes ont une pratique plus guerrière, plus combative, et plus en force.

Propos recueillis par Anthony Rey

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :