18 M€ pour le projet ÉcoCité

 |   |  366  mots
Le 28 février 2012, les acteurs du projet ÉcoCité « de Montpellier à la mer » ont signé la convention-cadre de financement, portant sur 18 M€. 7,8 M€ sont attribués à Montpellier Agglomération.

Montpellier Agglomération, la ville de Montpellier, la Caisse des dépôts, la Société d'équipement de la région montpelliéraine (SERM), la Société d'aménagement de l'agglomération de Montpellier (SAAM), Énergies du sud, ainsi que l'État, représenté par le préfet de la région Languedoc-Roussillon, ont signé la convention-cadre de financement du projet ÉcoCité, mardi 28 février 2012 à Montpellier.

C'est la première convention de ce type signée en France dans le cadre de la démarche ÉcoCité, lancée en novembre 2009.

Le projet ÉcoCité « de Montpellier à la mer » a été retenu parmi les 13 premiers projets au plan national dans le cadre du programme d'Investissements d'avenir (Grand Emprunt).

Le montant global des investissements des partenaires publics et privés est de près de 18 M€, dont plus de 4,4 M€ pour l'État qui seront financés grâce au fonds « Ville de demain » doté d'1 Md€ et porté par la Caisse des dépôts. 7,8 M€ sont attribués à Montpellier Agglomération.

« Je me réjouis que ce projet audacieux ne cesse de démontrer sa valeur innovante et durable au travers de ces nouvelles subventions, déclare Jean-Pierre Moure, président de Montpellier Agglomération. Avec 2 500 ha sur quatre communes, Montpellier, Latte, Pérols et Castelnau-le-Lez, ÉcoCité réunit plusieurs lieux d'innovation privilégiés pour inventer la ville de demain, dans des domaines aussi essentiels et différenciés que sont la maîtrise de l'eau et la biodiversité, les mobilités, ou encore les ressources et les performances énergétiques. »

Dans un premier temps, sept opérations ont été retenues sur les secteurs de la route de la Mer, la Mantilla (ZAC Jacques Cœur), l'écoquartier Rive Gauche et l'écoquartier Parc Marianne (ilot Picasso). Elles concernent la conception urbaine, les énergies et les mobilités.

Le comité local de pilotage du projet ÉcoCité qui regroupe élus, services de l'État, ADEME et plusieurs pôles de compétitivité, se réunira annuellement pour suivre et évaluer la démarche.

Marion Guillou

À lire également :
Montpellier choisie pour la démarche ÉcoCité

Légende : perspective du projet ÉcoCité
Crédit photo : Montpellier Agglomération


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :