642,5 M€ pour le déplacement de l'A9

 |   |  278  mots
ASF a présenté officiellement, jeudi 12 juillet, le projet de déplacement de l'A9 tel que l'État l'a approuvé, après 25 ans de guérilla juridique. Les travaux démarreront mi 2013.


Le projet de déplacement de l'A9, validé par le gouvernement Fillon à l'automne 2011, vise à sécuriser un trafic estimé à 105 000 véhicules par jour, dont 20 % de poids lourds.


Le projet présenté par ASF s'étend sur 25 km, entre Saint-Géniès-des-Mourgues (34) et Fabrègues (34), dont 12 km de section neuve.


ASF en évalue le coût, en tant qu'opérateur de l'État, à 642,5 M€.


"Nous voulons résoudre le problème que pose l'absence de rocade à Montpellier, souligne Salvador Nunez, directeur de l'opération pour ASF. Le but du projet est de séparer le trafic de transit et le trafic local, pour moitié-moitié environ."


Le projet prévoit un aménagement de 9 km à l'est et de 4 km à l'ouest configuré de sorte à réserver un axe au trafic de transit au centre, et un 2e axe à la desserte de l'agglomération montpelliéraine.


Le système de péage sera lui aussi transformé : le trafic de transit se prolongera sans aucun arrêt jusqu'à la frontière espagnole; le trafic local passera par un nouveau péage qui sera construit au niveau de Baillargues (alors que l'ancien péage de Gallargues sera démantelé).


Les acquisitions foncières nécessaires au déplacement du projet s'élèvent à 210 ha, bien qu'ASF affirme travailler pour les limiter à 180 ha.


Relativement prudent sur la question, Salavador Nunez indique que les retombées économiques, tout au long du chantier censé durer 5 ans, seront gérées de sorte à "faire travailler le maximum d'entreprises de la région". Les consultations avec les professionnels des TP débuteront fin 2012.


Anthony Rey

Légende: L'A9 au niveau de l'échangeur de Montpellier Est

Crédit photo: ASF


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :