Aqua Domitia : le débat public est ouvert

 |   |  322  mots
Du 15 septembre au 29 décembre, il permettra de réunir les contributions du public et des institutionnels sur ce chantier de 130 km qui doit permettre d'alimenter en eau tout le Languedoc-Roussillon.

Porté par BRL (le concessionnaire du projet pour la Région), le projet Aqua Domitia vise à connecter le réseau hydraulique du Languedoc-Roussillon à ceux alimentés par le Rhône, pour l'étendre aux départements de l'Hérault et de l'Aude, qui n'ont qu'une seule ressource en eau.

L'extension du réseau hydraulique porte sur cinq maillons : Val d'Hérault, Biterrois, Littoral audois, Minervois et Nord-Ouest Montpellier.

Le débat public est placé sous l'autorité de Philippe Marzolf, vice-président de la Commission nationale du débat public (CNDP), qui, par ailleurs, a déjà officié dans la consultation sur le doublement de l'A9.

« Ce débat apportera un éclairage très précis sur les principaux enjeux rencontrés par ce projet, indique-t-il. Le maître d'ouvrage inscrit Aqua Domitia dans des perspectives particulières en matière économique, démographique, touristique, agricole, et bien sûr écologique. »

Le débat s'articule en huit réunions territoriales, agrémentées de cinq réunions thématiques : croissance démographique, prix de l'eau, changement climatique, besoins agricoles et autres solutions.

D'un coût estimé à 140 M€, le projet se présente sous la forme de canalisations enterrées, sur un tracé de 130 km, qui sécurisera l'alimentation de 100 communes, en plus des 240 déjà alimentées par le réseau actuel.

Aqua Domitia devrait permettre, en outre, l'irrigation de 10 000 à 15 000 ha agricoles supplémentaires.

« L'irrigation n'a pas pour objectif de doubler les rendements, mais de maintenir un potentiel de production et d'être compétitifs par rapport au Nouveau Monde, observe Michel Bataille, président des Vignerons du Pays d'Ensérune. 80 % du vignoble régional ne survivra pas sans irrigation. »

Anthony Rey

À lire également :
- Le préfet de région, Claude Baland, évoque les enjeux du débat public sur Aqua Domitia

Légende : Le tracé de l'extension d'Aqua Domitia, incluant cinq maillons dans l'Aude et l'Hérault.
Crédit photo : CNDP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :