Bernard Devic à la tête d'Inter Sud de France

 |   |  228  mots
L'ancien directeur général délégué du groupe Val d'Orbieu revient à la présidence de la fédération régionale des interprofessions viticoles, qu'il avait quittée en 2008.

À 66 ans, Bernard Devic a été élu le 31 août pour succéder à Jacques Gravegeal. Il entame ainsi son deuxième mandat à la tête de cet organisme, après celui effectué entre février 2007 et juillet 2008.
Le mandat du nouveau président d'Inter Sud de France est élargi de à 2 à 3 ans dans la perspective de faire face, dans la sérénité, aux importantes évolutions qui secouent le premier bassin viticole de France et ses 246 000 ha.

« Face au marché qui est en forte régression en France, il faut travailler davantage à l'export, gagner en notoriété autant qu'en valeur ajoutée, souligne Bernard Devic. De façon plus pragmatique, nous allons poursuivre nos efforts pour adapter notre production au marché et limiter le stress hydrique. Pour la première fois, les statistiques de la récolte 2010 seront entièrement centralisées grâce à la déclaration récapitulative mensuelle. Plus globalement, il faut nouer un dialogue constructif avec les élus et les grandes enseignes ».

Née fin juin 2006, la fédération Inter Sud de France réunit les quatre interprofessions viticoles du Languedoc-Roussillon sous la bannière et marque « Sud de France » : les comités interprofessionnels des vins du Languedoc, du Roussillon, Inter Oc et le comité régional de l'Anivit.

Bertrand Tardiveau

Légende : Bernard Devic reprend le flambeau pour les interprofessions viticoles.
Crédit photo : Bertrand Tardiveau


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :