Bientôt des championnats du monde à Baillargues ?

 |   |  452  mots
Le premier coup de pelle du parc aquatique Gérard Bruyère a été donné le 30 janvier à Baillargues (34). D'après un accord signé avec la Fédération française de ski nautique, il devrait accueillir, à terme, une épreuve de niveau mondial.  

Le maire de Baillargues, Jean-Luc Meissonnier et le président de la Fédération française de ski nautique et de wake-board, Patrice Martin, ont symboliquement donné le premier coup de pelle sur le chantier du parc aquatique Gérard Bruyère, le 30 janvier.

parcbaill

Livrable en 2016, ce parc de 12 ha situé en entrée de ville, à proximité de l'A9, concentrera diverses activités sportives et de loisirs, telles qu'un parcours sportif de 2,5 km, une zone de téléski nautique, une zone de pêche de type « No kill » (les poissons pêchés sont relâchés), et des jeux pour enfants.

L'opération s'élève à 10,3 M€ HT, répartis selon le montage suivant : 4 M€ HT pour Montpellier Agglomération, 3,9 M€ HT pour la Ville de Baillargues, 2 M€ HT pour le Conseil régional, et 400 000 € HT pour le Centre national pour le développement du sport.

« C'est un projet que nous portons depuis 2001, explique Jean-Luc Meissonnier. Il s'agissait au départ d'un bassin de rétention conçu pour stopper les inondations qui touchent les quartiers de la ville au nord de la N113. Mais vu les dimensions imposées par l'administration pour ce bassin, nous avons lancé une réflexion pour concevoir un parc nautique, tel que nous le présentons aujourd'hui. D'ici deux ans, Baillargues comptera donc un équipement public à la hauteur de sa population, en forte croissance. Ce sera un atout économique pour tout le secteur, avec par ailleurs le pôle d'échange multimodal mitoyen (en cours de construction, NDLR) et la Maison des apprentis (inaugurée en 2013, NDLR). »

Au terme d'une convention conclue avec la Fédération, le parc sera mis gratuitement à disposition de l'Équipe de France de téléski nautique et de wake-board, devenant de facto son centre d'entraînement. L'accord prévoit également l'organisation, à terme, de Championnats de France et de Championnats du monde de la discipline sur le parc.

« Pour notre fédération, c'est un tournant dans l'évolution de nos pratiques, indique Patrice Martin. Toutes deux ont été présentées pour devenir des disciplines olympiques en vue des J.O. de 2020. Nous avons échoué, mais nous avons désormais de bonnes chances pour 2024. »

La création du parc devrait générer 25 emplois directs et 45 emplois indirects. Une convention de délégation de service public sera conclue avec un opérateur dans le courant 2014.

Anthony Rey

Lire également :
Un nouveau Pôle de formation des industries technologiques inauguré en 2013 à Baillargues


Légende 1 : Le parc comptera trois circuits d'activités nautiques
Crédit photo 1 : Ville de Baillargues

Légende 2 : Les partenaires du parc, réunis autour de Jean-Luc Meissonnier et Patrice Martin
Crédit photo : Christine Caville

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :