Bouge-Toi l'Entreprise : 400 entrepreneurs pour parler « risques »

 |   |  476  mots
Les 3e rencontres régionales Bouge-Toi l'Entreprise ont réuni plus de 400 acteurs économiques, le 16 novembre à Perpignan. Au menu : le « langage des risques », avec la participation de l'historien Alexandre Adler. Un sujet de circonstance en période de crise.

« Nous avions 410 inscrits mais nous devons être encore plus nombreux », indique le président de l'UPE 66 et du MEDEF 66 Jacques Font lors des rencontres Bouge-Toi l'Entreprise, organisées vendredi 16 novembre au palais des congrès de Perpignan par le MEDEF Languedoc-Roussillon, en partenariat avec l'UPE 66 et la DIRECCTE Languedoc-Roussillon.

Au menu de cette édition : la question du « langage des risques », avec une conférence de l'historien et journaliste Alexandre Adler et des échanges entre des personnalités régionales et nationales.

Parmi elles, le journaliste de la presse économique Jean-Marc Sylvestre, le directeur général délégué de la Caisse des Dépôts et Consignations Entreprises Philippe Mutricy, le professeur et docteur en sciences de gestion Philippe Villemus ou encore le président de la Région Languedoc-Roussillon Christian Bourquin.

Les rencontres ont abordé le thème du risque dans son ensemble pour l'entreprise, de la question politique à celle du monde bancaire, en passant par la géopolitique et la TPE régionale.

« Nous avons voulu permettre aux entrepreneurs de comprendre les nouveaux défis liés à la situation économique actuelle », explique Jacques Font.

« C'est une parenthèse de réflexion, une confrontation à d'autres façons d'envisager l'entreprise », précise le président du MEDEF Languedoc-Roussillon Laurent Boissonade.

Dans la salle, cette thématique a fait mouche auprès des entrepreneurs locaux, provenant de secteurs d'activité très variés, mais tous concernés par la question des risques, quels qu'ils soient.

« Je suis venu l'esprit ouvert, sans préjugés. Je travaille à l'export, plus de la moitié de mes produits partent en Asie » explique Christian Papineau, directeur des laboratoires de cosmétique perpignanais Roig.

Dans le contexte économique actuel, le président du MEDEF Languedoc-Roussillon a souhaité, dans son discours d'introduction, tirer le signal d'alarme.

« Laurence Parisot vient d'indiquer que 70 000 entreprises pourraient mettre la clef sous la porte cette année. Nous avons rencontré le commissaire au redressement productif Pascal Teveniaud : plus de 12 000 emplois seraient menacés en Languedoc-Roussillon », s'inquiète Laurent Boissonade.

Lors de ses deux premières éditions, en 2010 à Nîmes et 2011 à Montpellier, Bouge-Toi l'Entreprise avait choisi pour thématiques « innovation, source de croissance » et « le patron, ce héros des temps modernes » et avait reçu entre autres intervenants Elie Cohen, Manuel Valls, Raphaël Enthoven ou encore Jean-François Kahn.

Fanny Linares

Légende : De gauche à droite : Philippe Villemus, professeur et docteur en sciences de gestion, Philippe Mutricy, directeur général délégué de la Caisse des Dépôts et consignations Entreprises, Jean-Claude Tissié, PDG de S.A. Richier, Benoît Gillman, fondateur et PDG de Bio-U.V., Chantal Desbordes, première femme amirale de la marine nationale, Fabrice Lorente, président de l'université Perpignan via Domitia, Jean-Marc Sylvestre, journaliste économique et Christian Bourquin, président de la Région Languedoc-Roussillon.
Crédit photo : Fanny Linares

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :