CCIT de Montpellier : Deljarry à la tête d'une liste d'union

 |   |  573  mots
André Deljarry, président du Medef, sera donc seule tête de liste à l'élection de la Chambre consulaire. Gabrielle Deloncle, la présidente sortante, se retire.

C'est officiel depuis ce matin, mercredi 28 septembre 2011 : le Medef Hérault et la CGPME34 ont décidé de faire liste commune aux prochaines élections consulaires de la CCIT de Montpellier.

La liste d'union (Medef, CGPME, UPA) sera conduite par André Deljarry, président du Medef Montpellier.

Le président du Medef, André Deljarry et la présidente de la CGPME 34 Gabrielle Deloncle, ont donc finalement trouvé un terrain d'entente, épaulés par Gérard Maurice, président du Conseil économique, social et environnemental régional (CESER).

Ayant joué le rôle de médiateur entre le Medef et la CGPME, Gérard Maurice a précisé qu'il l'avait fait à titre personnel :

« J'ai pris l'initiative d'appeler Gabrielle Deloncle sans prévenir le Medef. Depuis quinze jours, nous avons enchaîné les réunions, d'abord à l'abri des regards à la clinique du Millénaire, puis de manière plus officielle. On est parti de loin, le temps était court. »

Gabrielle Deloncle a officiellement déclaré qu'elle se retirait de la course. Aucun quota des syndicats au sein de la liste n'a été prononcé, mais André Deljarry et Gabrielle Deloncle se sont déclarés d'accord sur le partage des compétences.

« Alors que nous avions déjà établi nos listes respectives, a expliqué Gabrielle Deloncle, nous nous sommes retrouvés bloqués chacun de son côté. Après plusieurs réunions, nous sortons de ce marasme avec intelligence et pour l'intérêt général. Cette décision de me retirer n'a pas été simple, mais je l'assume. Tous les élus ont maintenant la responsabilité de réussir le nouveau challenge. »

Tête de liste et président du Medef Montpellier, André Deljarry a annoncé faire « table rase du passé. Je salue la sagesse et le courage de Gabrielle Deloncle qui a décidé de se retirer. Je prendrai toutes les décisions en mon pouvoir pour faire cesser les vaines querelles. Nous allons profiter de cette union pour faire une campagne de terrain. »

Concernant la plainte déposée au tribunal pénal suite aux soupçons de fraude à la dernière élection consulaire, le Medef a décidé de la retirer tout en précisant que « les seules personnes capables de stopper l'enquête en cours sont le juge d'instruction et le procureur ». La plainte au tribunal administratif avait, quant à elle, déjà été levée fin juillet.

De concert, André Deljarry et Gabrielle Deloncle ont donné rendez-vous à la presse le 6 octobre 2011 pour l'annonce des colistiers.

La liste des candidats devra être arrêtée au plus tard le jeudi 13 octobre. La campagne électorale débutera le vendredi 14 octobre et prendra fin le mardi 15 novembre à minuit.


La date de clôture du scrutin est fixée au mercredi 16 novembre à minuit. La date du dépouillement a été fixée au 21 novembre.

Depuis août dernier, la CCIT de Montpellier est gérée par une commission provisoire jusqu'à l'installation du nouveau président le 7 décembre 2011.

Durant l'été, le préfet Claude Baland avait dissout la chambre, malmenée depuis des mois après des soupçons de fraude électorale lors de l'élection de Gabrielle Deloncle à la présidence de la CCIT de Montpellier en décembre 2010.


Ysis Percq

Lire également :
-CCIT de Montpellier : vers deux listes d'union ?
- CCIT de Montpellier : nouvelles batailles en perspective

Légende : André Deljarry, tête de la liste d'union
Crédit : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :