CCIT de Montpellier : nouvelles batailles en perspective

 |   |  487  mots
Depuis sa dissolution, la chambre de commerce de Montpellier est gérée par une commission provisoire. André Deljarry (Medef) et Gabrielle Deloncle (CGPEM) sont candidats pour les élections de novembre.

*Une commission provisoire


Gabrielle Deloncle n'est plus présidente de la chambre de commerce et d'industrie de Montpellier (CCIT). Depuis le 1er août 2011, les démissions successives ont conduit le préfet à dissoudre l'assemblée générale.
La CCIT n'est pas mise sous tutelle, mais est désormais gérée par une commission composée de quatre membres : Gérard Lannelongue (président), ancien vice-président de la CCI Montpellier, ancien président régional du Medef ; Jean-Claude Brunier, ancien membre de la CCI Montpellier ;  Denis Volpilière, actuel membre de la CCIR Languedoc-Roussillon et ancien président de la CCI de Nîmes ;  et Paul Foray, ancien membre de la CCI Montpellier.
Les missions de la commission provisoire sont la gestion des « affaires courantes » et l'organisation de nouvelles élections (voir le magazine Objectif Languedoc-Roussillon en kiosque depuis le 31 août).

* Un nouveau président le 21 novembre


Selon l'arrêté préfectoral en date du 30 août 2011, les candidatures devront être déclarées à la préfecture de l'Hérault à compter du lundi 3 octobre et jusqu'au vendredi 7 octobre à midi.
La liste des candidats sera arrêtée au plus tard le jeudi 13 octobre.
La campagne électorale débutera le vendredi 14 octobre et prendra fin le mardi 15 novembre à minuit.
La date de clôture du scrutin est fixée au mercredi 16 novembre à minuit.
La date du dépouillement a été fixée au 21 novembre.


*Pas de vote électronique


Lors des dernières élections consulaires de décembre 2010, le vote électronique avait été décidé au niveau national pour l'ensemble du réseau des CCIT.
L'Hérault, pour ces nouvelles élections, n'est donc pas obligé de le maintenir. La préfecture indique que, par conséquent, seul le vote par correspondance sera autorisé.
Le dépouillement des votes par correspondance se déroulera, par ailleurs, en public à la préfecture, sous l'autorité du préfet et de ses agents.
Pour rappel, un contentieux pénal et administratif opposent l'ancienne présidente de la CCIT de Montpellier, Gabrielle Deloncle, accusée de « fraude électorale », et l'équipe du Medef.


*Deljarry contre Deloncle


André Deljarry, président du Medef Hérault et président Medef Montpellier-Sète-Centre Hérault. a été élu à 26 voix contre 18 pour Joseph Francis (un vote blanc sur 45 votants) pour porter la candidature de l'UPE34-Medef-MPR aux élections consulaires. « La ligne de conduite de la campagne sera fixée mercredi 7 septembre au matin en équipe », précise ce dernier.
L'ancien candidat du Medef, Rudy Iovino (par ailleurs président sortant en 2010), avait fait savoir durant l'été qu'il ne souhaitait pas se présenter.
De son côté, la présidente déchue Gabrielle Deloncle a confirmé sa candidature au nom de la CGPME34. Elle annonce que plus de 40 % de ses colistiers seront renouvelés de « chefs d'entreprises capables de résister aux pressions prévisibles ».

Ysis Percq

Légende : CCIT Montpellier

Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :