Causses et Cévennes à l'Unesco

 |   |  292  mots
Mardi dernier, l'Unesco a approuvé à l'unanimité la candidature du vaste territoire des Causses et Cévennes sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.


Le projet de candidature avait été renvoyé à deux reprises par le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco. Il a finalement été retenu le 28 juin 2011.


« Après plusieurs remaniements, on nous avait demandé de revoir la présentation, de restreindre le périmètre, explique Jean-Paul Pourquier, le président du Conseil Général en Lozère. Nous avons finalement réussi à créer une unité autour de l'agropastoralisme et à montrer la cohérence du périmètre. De telle sorte, la candidature a été approuvée à l'unanimité. »


Ce territoire de 3 000 km2 touche les régions du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, sur 4 départements (Lozère, Aveyron, Gard, Hérault), 231 communes et 5 villes portes d'entrées (Alès, Ganges, Lodève, Mende, Millau).


Ce nouveau classement, soutenu par les Conseils généraux de la Lozère, du Gard, de l'Hérault et de l'Aveyron, laisse présager une augmentation du tourisme de 30 %.


« Nous allons mettre en place une communication, afin que les habitants se préparent à accueillir plus de touristes. Nous voulons assurer la fréquentation touristique, en mettant en valeur le paysage tout en le respectant et en le préservant tel qu'il est aujourd'hui », poursuit Jean-Paul Pourquier.


Les Causses et Cévennes ont été retenus au titre de « paysage culturel de l'agro-pastoralisme méditerranéen », ce qui signifie selon l'élu lozérien :


« C'est un territoire, vivant et habité, modelé par l'homme mais aussi par la présence animale (les ovins et les caprins). Cet agropastoralisme est partie intégrante du territoire : il a façonné le paysage. »

Maeva Melano-Costamagna

À lire également :
- Les Compagnons au patrimoine de l'Humanité


Légende : Troupeau d'ovins en Lozère.
Crédit Photo : Conseil général de la Lozère

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :