Club de l'éco : des propositions pour relancer le marché de l'immobilier

 |   |  275  mots
Les invités du Club de l'éco, organisé le 6 mai par Objectif Languedoc-Roussillon à Montpellier, ont analysé un secteur « sous perfusion » des aides fiscales de l'Etat.


Face aux 80 personnes présentes à l'hôtel Mercure Antigone, Me François Granier, notaire à Montpellier, a dressé un panorama du marché régional, marqué par des hausses de prix considérables entre 1999 et 2009, avec une pointe à 144% à Montpellier.

« La crise, en 2009, a davantage porté sur les volumes, a-t-il ajouté. Les appartements anciens ont chuté de 25% en 2009, et les maisons de 20%. »

La vitesse de rotation des biens s'est également accélérée, passant de 11 ans et 4 mois à 9 ans et 6 mois.
Pour le président de la Fédération régionale des promoteurs-constructeurs, Philippe Ribouet, il est urgent de réformer la totalité des mesures existantes pour l'accession à la propriété, et de trouver de nouveaux financements, toujours sous condition de revenu.

« Il faut retrouver une cohérence avec les coûts de production du logement neuf, qui ne cessent de progresser avec les Grenelle I et II de l'environnement », a-t-il plaidé.

Réclamant un même niveau d'aides que pour le neuf, Christophe Jay, président de la FNAIM Hérault, a proposé de « refaire circuler l'épargne » :

« Il y en a beaucoup chez les seniors, alors que les jeunes qui débutent dans la vie active n'ont pas d'épargne personnelle, a-t-il souligné. C'est une recette qui a déjà fonctionné par le passé. »

Anthony Rey

Le Club de l'Eco sur l'immobilier était organisé sous le parrainage de la Banque Populaire du Sud        logo%20BP%20quadri%20sans%20fond      et de la FNAIM        fnaim 

Le prochain Club de l'éco se déroulera à Sète, le jeudi 3 juin, sur le thème « Sport et business ».


Légende : Philippe Ribouet (FRPC), Me François Granier (notaire), Christophe Jay (FNAIM 34)
Crédit : Anthony Rey


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :