D'ici à 2020, la région comptera 500 000 habitants de plus

 |   |  195  mots
Depuis dix ans, la croissance annuelle de la population du Languedoc-Roussillon est de 1,4 %, soit le double de la moyenne nationale. Selon l'Insee qui vient de communiquer les derniers chiffres du recensement, sa population s'établit à plus de 2,5 millions d'habitants.

Avec, chaque année, 33 100 habitants de plus, la région accueille l'équivalent de la population d'une ville comme Lunel (34) ! Où se répartit-elle ? Essentiellement le long du littoral et du réseau autoroutier. Et principalement dans deux départements, le Gard (8 300 habitants de plus chaque année) mais surtout l'Hérault qui se situe au 4e rang des départements français pour sa croissance démographique (+1,5 % par an), derrière les deux départements de la Corse et celui de la Haute-Garonne. Ainsi l'agglomération de Montpellier compte chaque année, en moyenne, 5 300 habitants de plus. Mais ce sont les petites communautés d'agglomération, telles "Bassin de Thau" et "Hérault Méditerranée" qui ont connu au cours de cette période la plus forte croissance (+1,7 %), suivies de "La Narbonnaise" (+1,6 %). Attractif pour une population en quête de qualité de vie, le Languedoc-Roussillon l'est aussi pour les étudiants puisque l'aire urbaine de Montpellier se situe au 2e rang national, derrière Poitiers, pour sa part d'étudiants, avec 9, 5 % de la population (et 15 % intra muros). Sur les 91 000 étudiants recensés par l'Insee en Languedoc-Roussillon, la moitié se situe dans l'aire montpelliéraine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :