DMS se rapproche d'une entreprise toulousaine

 |   |  628  mots
L'entreprise toulousaine Alpha MOS (instrumentation analytique sensorielle) ouvre son capital. Le groupe héraultais DMS (systèmes d'imagerie) a annoncé, fin août, qu'il va en devenir l'actionnaire majoritaire.

Alpha MOS, société toulousaine d'instrumentation analytique spécialisée dans l'analyse sensorielle de l'odeur, du goût et de la vision, prévoit une nouvelle augmentation de capital (elle en avait déjà réalisé une d'un montant de 420 000 € en avril 2013), dont la réalisation doit intervenir d'ici fin octobre 2014.

Le groupe héraultais DMS (Mauguio - 34), spécialiste des systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie numérique et conventionnelle et à l'ostéodensitométrie, et coté sur le marché Euronext Paris, a annoncé qu'il ferait partie du pool d'actionnaires.

Les modalités n'étant pas déterminées, le montant de cet appel de fonds et la hauteur de l'engagement de DMS ne sont pas encore connus. « Nous deviendrons alors actionnaire majoritaire », annonce déjà Jean-Paul Ansel, P-dg de DMS.

Créée en 1993 par Jean-Christophe Mifsud, Alpha MOS (50 salariés environ dans le monde, 8,87 M€ de chiffre d'affaires en 2013), également cotée à la Bourse de Paris sur le marché Euronext, a enregistré une perte nette de 2,16 M€ en 2013. Selon un communiqué de DMS, l'entreprise toulousaine aurait profité de sa procédure de redressement judiciaire, engagée en décembre 2013 et dont la période d'observation a été renouvelée jusqu'au 10 décembre 2014, « pour redéfinir les lignes directrices de sa stratégie en vue de développements portant en particulier sur le potentiel considérable de ses technologies dans les micro-capteurs ».

L'entreprise héraultaise fait-elle alors un pari risqué ? « Alpha MOS a connu des difficultés comme DMS il y a plusieurs années, et pour les mêmes raisons, à savoir l'absence d'une stratégie claire et la dispersion des activités, affirme Jean-Paul Ansel. Nous n'aurons pas de problème pour améliorer la situation. Avec Alpha MOS, nous toucherons à la totalité du diagnostic médical, sans oublier l'activité de fabrication de nez, langue et œil électronique, sur laquelle cette entreprise est leader mondial. »

Un rapprochement d'Alpha MOS et de DMS, dont les activités sont complémentaires, devrait en effet permettre aux deux sociétés de « réaliser des synergies opérationnelles », annonce DMS. Leur potentiel de développement se situe principalement sur le diagnostic médical non invasif pour le point of care (test réalisé et interprété sur place, permettant une prise de décision clinique immédiate) et la « santé connectée » par mobiles, tablettes, etc.

En 2013, DMS (84 salariés) a réalisé un chiffre d'affaires de 22,3 M€. Au 1er semestre 2014, son chiffre d'affaires consolidé est de 8,8 M€, en légère progression de 2,3 % par rapport au 1er semestre 2013. L'entreprise est présente sur l'ensemble des continents. Implantée au Japon, en Chine et aux États-Unis, Alpha MOS détient quant à elle un parc de plus de 1 800 instruments installés à travers le monde.

Cet été, le groupe DMS a remporté quelques marchés significatifs, comme celui de l'UGAP (centrale d'achat française pour le domaine hospitalier) pour la fourniture de solutions de radiologie auprès des hôpitaux et établissements publics de santé (6 M€ sur trois ans). « Ce qui traduit l'évolution positive de la qualité des équipements de DMS », se réjouit Jean-Paul Ansel.

DMS a aussi décroché un contrat pour la fourniture de tables de radiologie numérique dans le cadre de la réhabilitation de deux centres hospitaliers majeurs d'un pays d'Afrique du Nord (1,9 M€), et un marché de 1,3 M€ pour la livraison d'appareil d'ostéodensitométrie au Moyen-Orient.

Cécile Chaigneau

Lire également :
Diagnostic Medical Systems signe avec la Chine

Légende : Le spécialiste héraultais des systèmes d'imagerie dédiés à la radiologie et à l'ostéodensitométrie va intégrer le capital d'une entreprise toulousaine et ainsi renforcer son excellence sur le marché du diagnostic médical connecté.
Crédit photo : DMS


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :